Bulletin de test scanner iPad de Reflecta

En mai 2012, le fabricant de scanner allemand Reflecta lançait sur le marché iPadScan comme premier scanner pour l'iPad d'Apple. Si on comparait les dimensions et la forme avec les autres modèles de scanners connus, l'iPadScan semblait sur le premier coup d'oeil un petit scanner maniable (Poids: 680g) tubulaire avec un diamètre estimatif d'un coup de poing. Le petit pied support sous forme d'arc à l'envers du scanner offre une stabilité suffisante. Sur le bureau, le scanner n'exige pas de place et donne une bonne apparence comme une station docking pour iPad.


Le scanner iPad de Reflecta est disponible sur notre boutique en ligne.

Le volume de livraison contient à côté du scanner (Dimensions 11,1 x 7,3 x 30,8 cm): Un câble USB, une carte de calibrage, une carte de nettoyage, une pellicule de nettoyage, une pochette image (Surface utile 18,4 x 13 cm) pour des petits modèles fragiles et une consigne d'emploi courte en plusieurs langues. Cette dernière se consacre seulement sur la mise en marche du scanner. Pour des informations détaillées sur l'entretien, maintenance ou calibrage de l'appareil, on pourra télécharger l'instruction PDF sur la page support de Reflecta.

Installation et mise en marche du scanner iPad de Reflecta

Reflecta iPadScan

Le scanner sera branché à l'alimentaion en courant électrique avec le câble USB livré et le bloc d'alimentation USB d'iPad, qui n'est pas contenu dans le volume de livraison. Après une longue pression sur la touche power du scanner, elle commence à s'allumer régulièrement en bleu – le scanner est ainsi prêt à l'emploi. Après avoir positionné et allumé l'iPad sur le raccord de 30 pôles du scanner, il s'apparait une petite fenêtre, à partir de laquelle on sera acheminé vers son propre compte iTunes-Store pour installer l'app i-Scan nécessaire. Celle-ci se laisse télécharger gratuitement. IPadScan et iPad sont ainsi prêts pour le processus de scan. Avec une performance de batterie moins de 20%, on devrait charger l'iPad avant de débuter un scan.

Avant l'utilisation de la carte de calibrage, de la carte de nettoyage et de la pochette image, on doit éliminer le film protecteur!

Avec iPadScan, les documents opaques se laissent numériser avec une dimension de 21,59 x 35,56 cm, qui correspond au format DIN A4. Les documents ordinaires se laissent également numériser sans problèmes. L'épaisseur de papier autorisée de 0,08 bis 0,6 mm ne doit pas être dépassée pour éviter des dégâts ou des bourrages de papier.

Pour l'exploration d'image, on utilise une source lumineuse LED-RVB en combinaison avec un détecteur CIS, qui numérise les documents en JPEG format avec un réglage fixe de 300 dpi et un étendu de couleur de 24-bit. Les données enregistrées se trouvent ensuite dans la bibliothèque image de l'iPad.

Si on veut utiliser le scanner comme une station de chargement, on doit éteindre ce dernier, avant de brancher l'iPad. Au cours du test, l'iPad devrait être mis plusieurs fois en mode standby, après cela il pouvait être allumé et utilisé sur la station docking. En cas d'une longue inactivité, le scanner s'éteint mais il ne démarre pas automatiquement après avoir chargé l'iPad, de sorte qu'on doit le débrancher et le brancher nouvellement.

Numériser avec iPadScan de Reflecta

Après l'activation du scanner et le démarrage de l'app i-Scan, on peut commencer la numérisation. Avec l'aide de deux petits leviers de positionnement, qui dépassent la fente d'insertion du scanner, on peut positionner exactement les documents pour garantir une insertion précise. Le document sera maintenant incorporé. En appuyant sur le bouton de commande numériser, l'édition sera transmise au scanner et de nouveau émise à l'envers. Selon les données du fabricant, cette démarche permet de numériser 6 pages par minute – une valeur réaliste, si on travaille rapidement.

Reflecta iPadScan

L'image apparait maintenant comme aperçu à temps réel sur l'iPad (voir la figure ci-contre) et se laisse après une court temps de traitement soit rejeter soit enregistrer dans la bibliothèque images. Les documents opaques seront simultanément découpés. Même avec l'utilisation de la pochette image livrée, le motif correspondant sera enregistré. Une coupe correcte se déroule seulement si l'image se trouve dans le scanner, sinon on distingue des rayures noires laides dans l'image de travers enregistrée. En plus, les images déjà numérisées ne se laissent pas aligner, corriger ou pivoter dans le logiciel de scan.

Si les documents restent accrochés dans le scanner, ce qui est le cas des grands formats, ceci indique une insertion non-alignée et ainsi un alignement biais. Le document se laisse retirer facilement de la fente d'insertion du scanner, après que ce dernier a arrêté le processus d'insertion. En plus, les problèmes d'insertion occurrent également chez les documents avec une surface légèrement bombée.

La qualité d'image du scanner iPad de Reflecta

Les documents, qui seront numérisés avec le scanner iPad, ont une précision et une coloration suffisantes. La qualité suffit complètement pour la réutilisation quotidienne.

Reflecta iPadScan

Les images colorées apparaissent un peu sombres et sursaturées. Lors d'un contrôle exact, on différencie des nuages dans toutes les couleurs spectrales, qui s'étendent sur tout le motif. Ceci ne se fait pas remarquer excessivement chez les images colorées, mais chez les images en noir et blanc sur des grandes surfaces homogènes. Un nouveau calibrage et un nettoyage de l'appareil ne pouvaient pas éliminer le problème. La figure ci-contre montre par clic de souris un extrait à 100% (secteur rouge) d'une photo scannée. Sur le ciel nuageux de l'image, on reconnait un défaut de coloration, que reproduit le scanner iPad.

Un autre déficit est le fait, que les images seront numérisées avec une bandes latérales noires, car l'alignement des documents ne se laisse pas régler exactement malgré les deux leviers d'insertion de papier.

Ainsi, on est capable de juger rapidement la qualité d'image du scanner iPad de Reflecta, qui n'est pas suffisant pour la numérisation des photos et images colorées. La qualité d'image du scanner iPad est absolument suffisante pour numériser un dossier et une lettre dans le cadre d'une utilisation quotidienne dans le bureau.

Calibrage, entretien et soin d'iPadScan Reflecta

Le calibrage d'iPadScan se déroule rapidement et sans problèmes avec l'aide des instructions téléchargées. Avec un clic sur l'icône de réglages de l'app, on sélecte calibrage et on insére la carte de calibrage dans le scanner pour calibrer. Selon le fabricant, le calibrage doit être exécuté, si on voit des lignes ou bandes sombres sur les images numérisées. Au cours de ceci, on doit considérer le fait, qu'on n'effectue pas un vrai calibrage de couleurs de l'appareil, car on aurait besoin d'une cible de calibrage et du logiciel correspondant.

Les bobines du scanner se laissent purger avec la carte de nettoyage. Avec un clic sur nettoyer sous réglages de l'app, elles seront introduites dans la fente d'insertion et avec un clic sur purger le nettoyage sera terminé dans quelques secondes. Pour nettoyer les lentilles, on utilise la bande de nettoyage livré, de sorte qu'on les insérent dans la fente de sortie de l'iPadScan éteint et on les déplacent à gauche et à droite.

Résumé, bilan

Le maniement et la mise en marche du scanner se concrétise de façon simple et agréable. S'il s'agit de la numérisation des documents, l'iPadScan fournit des résultats suffisants. Même pour l'une ou l'autre numérisation des photos, qu'on veut envoyer rapidement par mail, il s'offre la possibilité d'utiliser le scanner iPad de Reflecta.

S'il s'agit par contre de l'archivage d'une grande quantité de photos dans une bonne qualité, on ne recommande pas l'iPadScan à cause de son maniement et de sa qualité de numérisation. Les différences de nuage gênantes et les possibilités de réglages manquantes lors du processus de scan confirment cette hypothèse. Même le fait de numériser les images étroitement peut se répéter régulièrement, ce qui induit un scan supplèmentaire. En plus, les images numérisées ne se laissent pas tourner dans le logiciel de scan. Ceci est décevant, car on attendait de nos jours une telle option und celle-ci peut être insérée aisément dans le logiciel.

IPadScan est certes relativement petit, mais il se laisse difficilement imaginer dans la serviette des hommes d'affaires. Ceci reste même valable, car un smartphone s'approprie pour la photographie des documents.

Le terrain d'action principal d'iPadScan reste plutôt le post de travail à la maison, où les documents et même l'une ou l'autre photo se laissent numériser rapidement et confortablement pour être accessibles aux membres de la famille. Comme une station docking, le scanner iPad s'approprie très bien à côté d'un design bien abouti.

Retour vers la table de matiére scanneurs de film-Comptes rendus des tests

High-End Scan-Service