Formats d'écran et de projection

Lors de l'achat d'un écran, on répond la plupart du temps à la question de la largeur des écrans, avec les conditions spatiales de place et la disposition des sièges. La hauteur d'écran correspondante résulte ensuite du format de l'écran dont le choix cependant, n'est pas une affaire simple. Il y a des écrans avec un rapport largeur/hauteur carré de 1:1, avec un rapport largeur/hauteur de 4:3 comme pour un téléviseur et avec un rapport largeur/hauteur d'image large de 16:9.


Il y a des écrans peu coûteux de différentes tailles disponibles dans notre boutique des écrans

Le choix du format d'écran dépend essentiellement de l'utilisation prévue (exposition diapo, présentation d'image d'ordinateur, télévision normale, regarder un DVD) et bien sûr du projecteur pour cela (projecteur pour diapos, vidéo projecteur 4:3, vidéo projecteur 16:9). Les chapitres suivants décrivent au moyen de nombreux exemples pratiques ce qu'on peut voir sur l'écran lors de l'utilisation d'une combinaison précise de projecteur et format d'écran.

Dimension d'écran, d'image et masquage

Dans ce chapitre, nous clarifions tout d'abord quelques notions importantes qui se rapportent à la dimension d'un écran. Celui qui choisit par exemple dans notre boutique des écrans un écran de projection reçoit toujours deux indications de grandeur: la dimension de l'écran et la dimension d'image effective, sur laquelle l'image sera projetée. Les deux dimensions sont importantes lors de l'achat d'un écran. Finalement, on voudrait d'une part connaître la dimension de l'image que l'on voit finalement sur son écran, et d'autre part ce qui est important pour le montage au mur est de savoir l'espace nécessaire qu'aura besoin l'écran.

Surface de l\'écran, largeur de l\'image, hauteur de l\'image, largeur de l\'écran, hauteur de l\'écran

Considérons l'image ci-contre, dans laquelle les deux mesures sont indiquées. Les flèches bleues mesurent la dimension réelle de l'écran; les rouges mesurent la dimension réelle de l'image. Nous remarquons immédiatement que la dimension de l'écran se différencie de celle de l'image par un cadre noir qui est aussi qualifié de masquage ou de cadre de délimitation. Il convient de noter qu'il existe des écrans de projection qui ne disposent pas de tel cadre noir, chez lesquels la surface d'écran est égale à la surface de l'image, voir par exemple l'écran à trépied. Il se pose maintenant la question d'utilisation du masque d'écrans avec une bordure noire. Quel est but d'un tel cadre noir?

Si nous considérons par la suite un panorama de paysage de montagne merveilleux avec Stellisee au premier plan et le Cervin en arrière-plan. Sur les deux images suivantes, j'ai inséré la même image centrée une fois dans un cadre d'image blanc et une fois dans un cadre d'image noir. Quelle est maintenant la différence fondamentale entre un masquage blanc et un noir? Le cadre noir forme un contraste brutal à la véritable image tout autour de chaque endroit. Comme aucun noir ne figure dans notre enregistrement qui a été fait à la lumière du jour, l'effet de contraste est en plus renforcé par le cadre noir. Par contre, dans l'image gauche, le cadre de délimitation a un coloris similaire aux nuages clairs dans le ciel et la neige sur les montagnes. Le contraste du cadre à l'image est alors faible; au bord de l'écran supérieur gauche, les nuages semblent même se déplacer dans le cadre.

Ecran cinématographique avec un cadre blanc Ecran cinématographique avec un masquage noir

Comme l'œil humain n'aime pas cependant les images mates mais les contrastes non seulement à l'intérieur de l'image, mais aussi entre l'image et sa frontière. Par exemple: Celui qui accroche une image dans sa salle de séjour choisit un cadre qui est un peu plus sombre, qui le distingue de la peinture blanche du mur. Si une chaîne de télévision passe un film, des barres noires apparaissent au-dessus et au-dessous de l'image en raison du format plus étroit de celle-ci. On imagine une fois que les barres ne seraient pas noires mais blanches; Lors d'une scène de nuit, les barres blanches éblouiraient tandis qu'on pourrait à peine reconnaître l'image foncée réelle. Inconcevable!

Retenons ainsi qu'un cadre de masquage noir livre un très bon contraste à l'image réelle et il procure une délimitation optimale du bord de l'écran. Celui qui achète un vidéo projecteur et un écran et il peut ajuster l'écran du vidéo projecteur de manière à faire coïncider l'image avec un écran de masquage noir, il peut prendre plaisir à une excellente image au contraste fort au cadre d'écran. À considérer à cet égard les chapitres suivants qui montrent pourquoi ces conditions optimales ne sont pas toujours obtenues.

Formats d'image dans le domaine de photo, d'informatique et de télévision

Avant de considérer de différents formats d'écran et les formats d'image assortis dans les sous-chapitres suivants, nous jetons d'abord une fois un coup d'œil sur les différents formats d'image et aux rapports largeur/hauteur correspondants que rencontre un photographe, un utilisateur de PC ou un amateur de home cinéma.

Désignation du format Rapport hauteur/largeur
Petite image en format paysage (36x24) 3:2 (1,5:1)
Petite image en format portrait (24x36) 2:3 (0,67:1)
Petite image en format entier (36x36), format moyen (6x6) 1:1
Format d'ordinateur, format de télévision 4:3 (1,33:1)
Format large (HDTV) 16:9 (1,78:1)
Format cinéma haut débit 1,85:1
Format cinéma cinémascope 2,35:1

Nous commençons par un photographe ordinaire de diapos qui projette ses diapositives sur un écran au moyen d'un projecteur pour diapositives. Une petite image de la dimension 36 x 24mm, alors se trouve dans un rapport largeur/hauteur de 3:2 ou 1,5:1. Le format de petite image a en particulier non seulement un format paysage, mais aussi un format portrait. Les projecteurs pour diapositives normaux peuvent alors projeter à l'écran non seulement des diapos dans le rapport largeur/hauteur de format paysage 3:2 et dans le rapport largeur/hauteur de format portrait 2:3. Il y a aussi ce que l'on appelle des diapos de format complet avec une dimension de 36 x 36 mm, qui sont hébergés dans quelques archives d'un photographe. On n'expose pas de telles diapos avec une caméra de petite image normale mais elles sont assez souvent achetées dans des lieux de vacances divers. Ce genre de diapos de plein format parmi lesquelles il faut compter aussi de grands formats moyens de 6 x 6cm avec un rapport largeur/hauteur de 1:1 exact, conduisant alors à une image carrée.

Formats d\'image: Format entier, format de petite image, format de télévision, format HDTV, format cinéma

Continuons tout de suite avec les formats de télévision et du cinéma. Un PC normal représente des pixels 1024 x 768 sur un écran de 17 "; cela correspond à un rapport largeur/hauteur de 4:3 exacts. Dans le même rapport largeur/hauteur exact, un téléviseur en couleurs normal représente une image standard. Ce format 4:3 est qualifié pour cette raison comme format de télévision ou de format de PC. Des téléviseurs modernes sont déjà préparés pour la télévision à haute résolution (HDTV) et ils ont une surface d'affichage dans un rapport largeur/hauteur de 16:9 et conviennent mieux comme des téléviseurs normaux pour des films dans le format 4:3. Celui qui a un tel téléviseur standard dans la salle de séjour et regarde un film, il se fâche souvent contre les barres noires larges aux bords supérieur et inférieur de l'écran. Là surgit rapidement e désir d'avoir un téléviseur d'image large dans le format 16:9. Et pourtant, des barres noires restent ici si l'on regarde un film. La raison de cela est que les films ont un rapport largeur/hauteur qui est encore plus grand que le format 16:9. Tandis qu'avec le format HDTV la largeur d'image se situe autour du facteur 1,78 par rapport à la hauteur d'images, ce facteur est de 1,85 pour un film de bande de fréquence large et même de 2,35 pour ce qu'on appelle un film de cinémascope.

Quelques formats d'image différents sur une surface d'écran carrée sont indiqués dans le graphique ci-dessus. On reconnaît clairement que le domaine gris clair interne pour un film de cinémascope est avec le facteur 2 plus large que haut. Les barres bleues et jaunes apparaissent si l'on regarde un tel film sur un téléviseur 16:9 (écran bleu) ou sur un appareil traditionnel 4:3 ou sur un PC (jaune). Nous reconnaissons dans cette image aussi que le format de petite image rouge prend un domaine beaucoup plus grand que les formats de télévision et de cinéma. Si on tourne une petite image rouge de 90°, ainsi le domaine d'image rouge avec les barres extérieures correspondantes grises s'adapte aussi verticalement dans la surface d'écran carrée. Et finalement, nous avons besoin du domaine d'écran carré complet si nous projetons des diapos de petite image plein format ou 6 x6 diapos de moyen format sur l'écran.

Ecran cinématographique 1:1

Comme il y a des dimensions différentes d'écran, nous considérons ci-après un écran de projection avec un rapport largeur/hauteur de 1:1 et nous examinons comment les formats d'image de sources de projection différentes seront représentés sur un tel écran. Nous choisissons consciemment un écran avec un masquage noir car nous avons appris dans l'avant-dernier chapitre qu'un tel cadre noir augmente le contraste de la véritable image et que c'est la manière optimale de délimiter l'image latéralement.

Projecteur de diapos 1:1 avec un écran cinématographique 1:1

Nous commençons par la projection traditionnelle de diapos de petite image tout à fait normales sur un tel écran de 1:1 format. Un projecteur pour diapositives normal a une propriété positive qu'il peut projeter des diapos de petite image non seulement dans le format paysage, mais aussi dans le format portrait et dans le plein format. Une diapo de petite image encadrée a toujours la dimension standardisée de 5 x5 cm; l'image réelle a soit 36 x 24 mm, soit 24 x 36 mm et soit 36 x 36 mm. Les trois images suivantes montrent, comment les formats respectifs se présentent sur nôtre écran 1:1. Le fait qu'on apporte le projecteur utilisé au moyen de la fonction d'agrandissement ou du positionnement/déplacement manuel dans les exemples suivants (aussi dans les chapitres suivants), sollicitera que le domaine d'image rencontre toujours exactement la surface d'écran.

Ecran en format paysage Ecran en format portrait Ecran en format entier

Dans l'image gauche, nous voyons une diapo de petite image qui est tout à fait normale dans le format paysage. Il s'agit d'ailleurs du Grand Glacier d'Aletsch avec les Alpes bernoises dans l'arrière-plan. Naturellement, l'image réelle n'utilise qu'une partie de notre écran; le projecteur assombrit le reste de la surface. J'ai consciemment masqué cet obscurcissement avec un gris sombre car un véritable noir comme il est en possession du bord de notre écran, n'est pas atteint dans la projection par obscurcissement. Dans une pièce claire, ce domaine serait même blanc comme l'écran; ce domaine paraît dans une pièce sombre dans un gris sombre à la suite de réflexions et de la lumière restante. Tandis que le contraste de l'image est optimal au cadre d'écran noir latéral, il n'est que suffisamment disponible au bord de l'écran supérieur et inférieur.

Dans l'image du milieu, nous voyons le Mont Cervin photographié dans le format portrait. Ici, nous avons les conditions contraires de l'image gauche: Nous avons un contraste optimal sur le bord de l'écran supérieur et inférieur au niveau du cadre d'image noir; à gauche et à droite, nous avons des barres plus ou moins noires. Il est typique que l'image de format paysage gauche et l'image de format portrait du milieu paraissent de la même taille sur l'écran.

Sur l'image droite, nous avons finalement une image plein format, par exemple une diapo de petite image de 36 x 36 ou une image de format moyen de 6 x6cm. A première vue, on pourrait penser qu'il s'agit aussi d'une autre perspective du Mont Cervin; ce n'est cependant pas le Mont Cervin de la Suisse mais celui de l'île Maurice, le Mont du Rempart. Pour une telle image 1:1, un écran 1:1 est bien sûr optimal car l'image est bordée sur tous les côtés par le cadre d'écran noir qui la met en contraste de manière optimale.

Vidéo projecteur 4:3 avec un écran cinématograhique 1:1

Nous nous accordons maintenant le luxe et remplaçons notre projecteur pour diapositives par un vidéo projecteur dans le format d'ordinateur ou format de télévision standard de 4:3. Nous voulons regarder d'abord nos anciennes diapos sur notre écran 1:1 à l'aide du projecteur. Bien sûr la condition nécessaire est d'avoir scanné nos propres diapos, afin qu'elles soient disponibles dans l'ordinateur. Si nous branchons alors l'ordinateur à notre projecteur, nous recevons sur notre écran une image similaire à ce que montre la figure de gauche. Exactement comme pour un projecteur de diapositives, le domaine de l'écran non utilisé nous apparaît dans un gris sombre, si nous obscurcissons la pièce; à la lumière du jour, ce domaine est bien sûr blanc comme la couleur de l'écran. Nous avons un contraste optimal au bord de l'écran droit et gauche avec le masquage d'écran noir; en haut et en bas, notre bureau sombre se change presque constamment dans le reste de l'écran.

Image d\'ordinateur sur un écran Petite image scannée et projetée sur un écran Image de format portrait scannée sur un écran

Nous apportons quelques petites images digitalisées sur notre bureau que nous regardons sur notre écran avec un visualiseur d'image. Une image de format paysage ne correspond pas exactement à l'écran d'ordinateur et pour cette raison non plus dans notre projecteur, puisque la petite image a un rapport largeur/hauteur de 1,5:1, tandis que notre écran n'a que 1,33:1. Sur notre moniteur d'ordinateur, nous coupons le domaine trop grand par deux grandes barres noires; sur notre écran, ces barres apparaissent dans un gris sombre car le projecteur n'est pas en mesure de projeter un noir parfait. De cette façon, nous pouvons bien l'accepter (voir l'image du milieu en haut).

Cela est un peu plus désagréable lors de la projection d'une image de format portrait. Nous connaissons l'effet déjà de l'écran d'ordinateur: Nous profitons certes de la hauteur entière de l'écran, mais nous avons à droite et à gauche des barres noires larges que nous retrouvons bien sûr sur notre écran comme des barres gris foncé. Cette situation est certainement la plus défavorable: Nous avons à gauche et à droite de l'image des barres gris foncé projetées, et en haut et en bas nous avons des bandes gris clair qui apparaissent en raison de la luminosité résiduelle. Il n'est pas étonnant, que l'on préférait travailler avec le format paysage dans l'ère numérique et que le format portrait s'est perdu de plus en plus dans l'arrière-plan.

Zoomer une image projetée pour utiliser la hauteur de l\'écran

Nous pouvons réparer cet incident si nous regardons exclusivement des images en mode portrait, en utilisant la fonction d'agrandissement du vidéo projecteur: En plus, nous agrandissons si fortement l'image que notre véritable diapo de mode portrait atteigne le secteur d'image supérieure et inférieure de l'écran. Projetons bien sûr ensuite latéralement sur l'écran, cependant, ce ne sont que des barres de teint gris foncé, qui sont projetées dans le vide et cela ne dérange pas dans salle obscure. De cette façon, nous pouvons regarder notre image de mode portrait dans une dimension d'image tout à fait normale; dès qu'une image de mode paysage arrive et nous sommes obligés à insérer notre bureau Windows, notre image devient bien sûr fragmentée dans la pièce.

Si nous avons déjà un tel projecteur merveilleux, nous ne voudrions pas seulement l'utiliser pour l'affichage d'une image d'ordinateur mais aussi pour regarder la télévision. Les situations de combinaison avec un écran 1:1 et un projecteur 4:3, sont indiquées par les trois images suivantes. Nous examinons d'abord une émission de télévision normale, par exemple, le journal actuel. Notre image télévisée a un format d'image 4:3, convient donc à notre projecteur. L'image de gauche parmi les trois images ci-dessous montre cette situation: Nous profitons d'une grande partie de la surface de l'écran, en se rapprochant à gauche et à droite avec l'image projetée jusqu'au masquage noir et nous avons en haut et en bas un domaine d'écran restant et inutilisé qui apparaît selon la lumière du jour dans un gris clair à sombre.

Une image normale de télévision sur un écran 1:1 Image 16:9 projetée sur un écran 1:1 Film projeté sur un écran

La situation devient intéressante avec des formats d'image large. Regardons un match de football, qui est diffusée au format 16:9. Exactement comme avec un téléviseur traditionnel, qui découpe le bord de l'écran supérieur et inférieur avec des barres noires, nous les voyons dans un domaine gris foncé sur notre écran. Comme un vidéo projecteur n'est pas en mesure de projeter un noir parfait, les barres sont gris foncé et pas noires comme le masquage de l'écran. Tandis que nous avons à droite et à gauche de l'image un bon contraste aux bordures noires de l'écran, le contraste en haut et en bas de l'image projetée sur les barres gris foncé reste néanmoins acceptable.

La même situation mais plus extrême se résulte lors de la contemplation d'un film dans le format de cinémascope (2,35:1). Les barres grises projetées sont ensemble presque aussi épaisses que l'image réelle. Il est certes dommage qu'un secteur d'image n'est pas utilisé mais pour un écran suffisamment grand, l'image réelle sera encore assez grande pour vivre pleinement l'expérience de home cinéma.

Projection d\'une image 16:9 avec des barres noires sur un écran 1:1 déroulé à moitié

Pour conclure ce chapitre, il convient de mentionner qu'aucune loi au monde ne nous oblige à projeter l'image du projecteur dans le centre du mur. Afin de jouir d'un match de football au format 16:9 HDTV, en effet on n'a pas besoin de dérouler complètement l'écran. Au lieu de cela, il suffit de dérouler qu'un peu plus de la moitié du tube de sorte que l'image projetée apparaisse au bord inférieur de l'écran. En outre, la barre grise inférieure peut être projetée sur le masquage noir de sorte qu'elle ne soit plus reconnaissable du tout. Nous obtenons alors une image bordée de noir sur les trois côtés de la bordure de l'écran; on peut reconnaître la barre de projection de gris foncé seulement dans le côté supérieur de l'écran. De cette façon, une image1:1 traditionnelle devient presque parfaite sur un écran 16:9. Le même procédé est également applicable pour une projection de photos ou d'images d'ordinateur.

Bilan de l'écran cinématographique 1:1

Un écran dans le format 1:1 convient très bien pour celui qui utilise un écran non seulement pour projeter des diapos avec un projecteur pour diapositives normal, mais aussi pour projeter des images d'ordinateur ou des images télévisées avec un vidéo projecteur normal 4:3, comme il reste le seul à être en mesure d'utiliser la largeur et la hauteur entières de l'écran pour des diapos projetées non seulement dans le mode paysage, mais aussi dans celui de portrait et dans le plein format.

En projetant des images d'ordinateur et des images télévisées avec un projecteur 4:3, on n'a pas besoin de dérouler l'écran complet du tube; un peu plus de la moitié de la hauteur d'écran disponible suffit.

Ecran cinématographique 4:3

Tandis que nous avions examiné dans le chapitre précédent des différents projecteurs, en combinaison avec un écran carré 1:1, nous choisissons maintenant un écran dans le format de télévision 4:3 qui existe également dans les dimensions différentes. Pour les considérations suivantes, la taille n'a pas d'importance, mais uniquement le format. Nous considérons d'abord de nouveau les conditions, si nous utilisons un projecteur pour diapositives ordinaire et nous passons ensuite à un projecteur numérique moderne 4:3. Nous utilisons à nouveau un écran avec un masquage noir pour avoir une bordure optimale et contrastée de l'image dans les endroits spécifiques, sur lesquels l'image projetée sera poussée aux limites de l'écran.

Projecteur de diapos 1:1 avec un écran cinématographique 4:3

Nous commençons avec un projecteur de diapositives traditionnel qui peut projeter des présentations de petite image sur notre écran non seulement dans le format paysage, mais aussi dans le format portrait et dans le plein format. Avec un écran 1:1, nous avons eu l'agréable événement de constater qu'une image en mode paysage s'adaptait exactement dans le plan de l'écran comme une image portrait. Les trois images suivantes montrent que cela n'est plus le cas avec un écran 4:3. Enfin, une image en mode paysage est seulement pivotée de 90° qu'une image portrait.

Diapo sur écran Diapo en format portrait sur écran Diapo en format entier sur écran

Nous commençons notre analyse par l'image de droite parmi les trois images: Une grande diapo de 36 x 36 mm ou une image de format de moyen de 6x6mm peut être projetée de la même manière sur l'écran, qu'elle heurte en haut et en bas au masquage noir de l'écran. Nous avons alors aux bords supérieur et inférieur de l'image une transition de contraste optimale de l'image correspondante à l'encadrement noir de l'écran. A gauche et à droite de l'image, une partie de l'écran reste inutilisée. Celle-ci a approximativement la couleur de l'écran à lumière du jour, mais qui apparaît dans une nuance de gris dans des conditions de lumière sombre à cause de la réflexion et de lumière restante.

Si nous regardons la deuxième image du milieu, nous reconnaissons exactement le même effet que celui de l'image de format plein, de sorte que les domaines d'écran inutilisés gris apparaissant un peu plus larges. Chez le format de paysage (image gauche), le phénomène devient intéressant: Même si l'image peut apparemment être agrandie (elle a encore suffisamment de place sur tous les 4 côtés), elle ne prendra qu'une partie du milieu de l'écran, car si nous avons positionné exactement notre projecteur de diapos, l'image de format portrait est de la même taille que l'image de format paysage. Nous avons alors sur l'ensemble des 4 côtés de l'image un domaine d'écran de projection inutilisé qui paraît clair ou sombre selon la situation de lumière.

Lors d'une présentation de diapositives, dans laquelle il n'apparaît que des images en mode paysage, vous pouvez bien sûr régler la taille de la projection de telle sorte que le paysage de la zone d'image soit presque identique avec la zone d'image de l'écran. Nous pouvons ensuite voir une image optimale dans une belle bordure noire. Cependant dès qu'une image de format portrait intervient, elle est projetée loin sur les limites de l'écran. Je voudrais mentionner que l'on règle un projecteur de diapos sur un écran 1:1 avec l'aide des diapos en format portrait, car on ne peut pas reconnaître avec une diapo en format paysage, si une diapo de chant suivante s'adapte exactement au domaine de l'écran.

Vidéo projecteur 4:3 avec un écran cinématographique 4:3

Maintenant nous échangeons de nouveau notre projecteur de diapos contre un vidéo projecteur moderne dans le format 4:3 et nous branchons l'appareil à notre PC. Un bureau de Windows normal que nous voyons dans une résolution de 1024x768 pixels sur un écran 17 pouces est rendu exactement sur notre écran et il rentre bien sûr parfaitement dans la zone d'image de notre écran, comme non seulement la résolution d'ordinateur, mais aussi la résolution du projecteur ont le même rapport largeur/hauteur de 4:3 que notre écran. Cette situation correspond à l'image de gauche des trois images suivantes.

Image d\'ordinateur sur un écran 4:3 Petite image scannée sur un écran 4:3 Image de format portrait scannée sur un écran cinématographique 4:3

Si nous représentons une diapo de petite image scannée sur notre écran d'ordinateur, nous avons des bandes noires étroites respectivement aux bords supérieur et inférieur, car le fichier d'images a un rapport largeur/hauteur de 1,5:1 tandis que notre écran a 1,33:1. Cette bande noire est émise par notre projecteur à l'écran et elle paraît grise sombre car aucun projecteur ne peut produire la couleur noire idéale. Nous voyons cette situation dans l'image du milieu et nous reconnaissons que les bandes gris foncé étroites ne dérangent pas.

Tout à fait à droite, nous voyons la représentation d'une image en mode portrait. Elle profite non seulement de la hauteur pleine de l'écran, mais aussi de celle du mur d'image; à gauche et à droite de l'image, nous avons des domaines de gris foncé, générés par le projecteur. Exactement comme à l'écran d'ordinateur, nous avons aussi la situation que les images de portrait paraissent bien plus petites que celles de paysage. Les conditions de contraste sont tout autour très bonnes: Non seulement au masquage d'écran noir, mais aussi aux barres en gris foncé, le contraste d'image est suffisant et distinctif.

Un tel écran 4:3 est presque idéal pour les applications informatiques de toutes sortes, puisque l'image projetée avec ce qu'elle doit toujours contenir s'adapte exactement dans la zone image de l'écran. Une fonction d'agrandissement correspondante aux vidéo projecteurs ou leur positionnement exact représente bien sûr une condition préalable. Et comme une image télévisée normale possède également le même format 4:3, il est logique que celle-ci couvre exactement le secteur d'image d'un écran 4:3; nous voyons cette situation dans l'image de gauche de la série d'images suivante prenant l'exemple d'un bulletin d'information simple.

Image de télévision normale sur un écran cinématographique 4:3 Image large sur un écran 4:3 Format de cinéma 2,35:1 sur un écran 4:3

Considérons maintenant à nouveau un match de football, qui est diffusé sur un écran large (16:9) (image du milieu en haut). Si nous avons un téléviseur 16:9, la surface d'affichage totale est remplie de la pelouse de football. Notre vidéo projecteur n'émet cependant qu'une image 4:3 sur l'écran. Et nous avons ensuite exactement comme sur un téléviseur normal des barres noires en haut et en bas, qui ne paraissent que gris foncé sur l'écran, puisqu'un projecteur ne peut pas projeter un noir véritable. Si nous regardons un DVD en format cinémascope (2,35:1), nous obtenons sur un écran large 16:9 des barres noires en haut et en bas. Ces barres sont bien sûr encore plus élevées sur notre écran de 4:3; elles prennent presque la moitié de l'image (voir l'image droite ci-dessus).

Dans le chapitre précédent (sur l'écran 1:1), j'ai mentionné en conclusion que l'on ne devait pas complètement dérouler l'écran, si l'on n'utilise pas de projection 1:1. La même chose est également vraie pour un écran 4:3. Toutefois, le déballage incomplet de l'écran a moins de sens, car l'image projetée s'adapte exactement sur le secteur d'image de l'écran et le gris foncé du projecteur n'est pas trop différent du masquage noir. En outre, on doit naturellement considérer qu'avec un DVD, les spécificités et le menu principal comme les bandes-annonces sont indiquées dans le format normal 4:3.

Vidéo projecteur 16:9 avec un écran cinématographique 4:3

Nous nous permettons en vue de l'achèvement de ce chapitre le luxe hors de prix d'un projecteur de format large de 16:9 et nous continuons à utiliser notre écran 4:3. Si la carte graphique de l'ordinateur peut produire une image dans le format 16:9 et transmettre celle-ci au vidéo projecteur, nous recevons une image sur notre écran 4:3 comme elle apparaît à la gauche des trois illustrations suivantes. Nous reconnaissons que nous n'utilisons qu'une bande intérieure de l'écran de projection; nous avons en haut et en bas des barres qui sont gris clair jusqu'au gris foncé selon la lumière ambiante.

Si nous représentons maintenant de petites images numérisées sur notre bureau, nous nous prononçons chez les images de mode paysage sur une situation telle qu'elle est représentée dans l'image du milieu et chez les images de mode portrait comme celle représentée sur l'image de droite: A gauche et à droite de l'image, nous trouvons des barres de gris foncé que notre projecteur produit sur l'écran. Les images sont représentées plus petites que lors de l'utilisation d'un projecteur 4:3 comparées avec les images correspondantes dans le chapitre précédent. Le projecteur 16:9 ne nous apporte que des inconvénients lorsqu'il est connecté à un ordinateur.

Ecran de PC sur un écran cinématographique Scan de format paysage sur un écran 4:3 Scan de format portrait sur écran

Même si nous projetons une image télévisée ou une image DVD avec un vidéo projecteur 16:9 sur notre écran 4:3, nous utilisons seulement une partie interne de l'écran. Avec une image télévisée normale, (voir l'image gauche avec des informations) nous avons des barres sombres à gauche et à droite comme nous les recevons aussi, si nous regardons une émission de télévision normale sur un téléviseur d'image large. Ce n'est que lorsque nous regardons notre match de football en format 16:9, nous utilisons toute la largeur de notre mur de projection et nous avons pratiquement les mêmes conditions d'utilisation d'un projecteur 4:3 sauf que les barres supérieures et inférieures sont plus claires car elles ne sont pas produites par le projecteur mais dépendantes de la lumière restante. La même chose est également vraie pour l'image de droite lorsque vous visualisez un DVD de 2,35:1. Même ici, nous n'avons que des désavantages vis à vis d'un projecteur 4:3.

Vidéo projecteur d\'image large 16:9 Vidéo projecteur d\'image large 16:9 Vidéo projecteur d\'image large 16:9

Nous constatons alors qu'il n'y a absolument aucun sens de dépenser beaucoup d'argent sur un projecteur en format 16:9, si nous n'avons à disposition qu'un écran normal de 4:3 comme surface d'affichage. Lors de chaque situation de projection, nous n'avons que des désavantages en face d'un projecteur standard normal de format 4:3. Il convient de noter encore que le projecteur d'image large 16:9 soutient aussi le mode par défaut du format de page standard 4:3; nous serons ainsi confrontés de nouveau à la même situation que dans le chapitre précédent.

Bilan de l'écran cinématographique 4:3

Un écran dans le rapport largeur/hauteur 4:3 convient non seulement comme un projecteur traditionnel de diapos, mais aussi comme un vidéo projecteur normal 4:3. L'utilisation d'un projecteur à écran large 16:9, en liaison avec un écran 4:3 n'a pas de sens, comme nous l'avons vu dans la section précédente.

Les images obtenues par ordinateur et chaînes normales utilisant la zone de l'image entière de l'écran, sont donc parfaitement illustrés avec un bon contraste pour le masquage d'écran noir. Les films présentés en format d'écran large, bien que naturellement étroits, de sorte que le projecteur recouvre le reste de la surface de l'écran avec une lumière sombre procurant de bonnes conditions de contraste et aboutissant à une très bonne image. La même chose s'applique pour la projection d'images numériques via un PC.

Lorsque vous utilisez un projecteur de diapos, on ne peut pas exploiter la largeur de l'écran, la taille de l'image est donc plafonnée par la hauteur de la zone de l'image à l'écran. Un écran de format de page 4:3 est donc parfaitement adapté pour projeter des émissions de télévision et des films, pour renvoyer des images PC sur l'écran et parfois encore pour utiliser un projecteur de diapos pour les diaporamas.

Ecran cinématographique 16:9

Dans les deux derniers chapitres, nous avons d'abord examiné un écran carré avec un rapport largeur/hauteur de 1:1 et ensuite un écran dans le format standard de 4:3. Maintenant, nous considérons un écran de format 16:9 et illustrons à nouveau, comment l'image sera reproduite à partir de diverses sources lumineuses. Également les écrans 16:9 existent sous dimensions différentes; pour les études suivantes, seulement les rapports largeur/hauteur de 16:9 jouent un rôle. En supposant, bien entendu encore une fois que le projecteur ou le vidéo projecteur soit réglé en utilisant la fonction de zoom manuel ou de transfert de façon que l'image projetée réponde exactement à la zone d'image de l'écran.

Projecteur de diapos 1:1 avec un écran cinématographique 16:9

Tout d'abord, nous utilisons un projecteur de diapositives conventionnel pour afficher un diaporama normal sur notre écran 16:9. Les trois images qui suivent ne sont guère différents de ceux de la sous-section correspondante pour un écran 4:3: la dimension de l'image résulte de nouveau de l'image portrait, qui est adaptée exactement à la zone de l'image de l'écran. Avec la hauteur de l'image portrait, la largeur d'une image de paysage est fixée, et sur l'image de gauche, nous reconnaissons qu'une diapositive en paysage normal ne prend qu'une partie moyenne de la zone d'affichage disponible.

Ecran en format d\'image 16:9 Ecran en format d\'image 16:9 Ecran en format d\'image 16:9

Peu importe si elle s'agit d'une diapo de format paysage, d'une diapo portrait ou d'une diapo plein format, même pas la moitié de la zone d'affichage disponible sur l'écran de projection n'est éclairée. Elle crée de grands espaces vides qui apparaissent en plein jour dans un gris clair et gris foncé dans l'obscurité. En conséquence, nous n'avons pas de bordures d'image riches en contraste avec le masquage écran noir, mais seulement dans l'image en mode portrait, nous avons masqué les bords courts avec du contraste.

Nous reconnaissons ainsi qu'un écran 16:9 est moins approprié pour une utilisation avec un projecteur de diapositives ordinaire. Il sera laissé trop d'espace hors écran, l'image projetée ne coïncide tout simplement pas avec la zone de l'image de l'écran.

Vidéo projecteur 4:3 avec un écran cinématographique 16:9

Maintenant, nous remplaçons l'ancien combattant avec un projecteur de diapositives moderne dans le format de télévision standard 4:3. Comme notre écran est au format d'écran large16:9, notre vidéo projecteur peut certes utiliser toute la hauteur de la zone d'image de l'écran, mais pas la largeur entière. L'image de gauche de la série suivante de photos illustre ceci: Notre bureau de Windows sera adapté à l'écran 16:9 à partir du format d'écran standard 4:3. Cela se produit en réglant exactement la fonction d'agrandissement du projecteur sur la zone d'image ou en positionnant le projecteur à la distance exacte de l'écran.

Aux côtés haut et bas de l'image, nous avons un taux de contraste optimal au masquage d'écran noir. A gauche et à droite cependant, demeurent des zones d'ombre, qui apparaissent plutôt gris clair en raison de la lumière résiduelle de la lumière du jour et encore gris foncé dans une pièce sombre. Sur les côtés latéraux, nous n'avons pas un bon taux de contraste, car notre bureau Windows semble passer à un domaine d'écran vide.

Vidéo projecteur normal 4:3 sur un écran large Vidéo projecteur normal 4:3 sur un écran large Vidéo projecteur normal 4:3 sur un écran large

Si nous considérerons l'image du milieu et celle de droite avec des bandes multicolores. Dans l'image du milieu nous projetons avec notre projecteur 4:3 une petite diapo numérisée sur notre écran 16:9. Comme il est expliqué au moyen de l'image gauche, notre projecteur ne couvre pas toute la largeur de notre écran de projection, de sorte que nous avons des barres verticales de couleur grise à droite et à gauche. Notre image de paysage ne remplit pas l'écran complet de l'ordinateur, puisque il a en effet le format 4:3, alors que notre petit format de diapos est de 3:2. Donc, le projecteur émet des barres noires qui apparaissent au dessus et en dessous de l'écran en gris sombre.

Lors de la projection d'un portrait vertical numérisé de petite image, la chose est toute autre: L'image utilise la hauteur pleine de l'écran d'ordinateur et même de l'image du vidéo projecteur; à gauche et à droite, le projecteur devrait émettre des barres noires sur l'écran, qui apparaissent seulement dans un gris foncé, car il n'existe pas de projecteur capable de produire des noirs plus sombres. La situation de l'image de droite paraît flagrante: Les barres noires du masquage d'écran sont à l'extérieur suivies par des barres claires plus ou moins sombres à la suite de la zone d'écran inutilisée et autour de l'image le projecteur émet des barres de délimitation sombres.

Image d\'ordinateur projetée sur un écran d\'image large

Je tiens à souligner à ce stade une fois encore que bien entendu il n'y a aucune raison de ne pas envoyer l'image projetée au milieu de l'écran mais au bord. De cette manière, l'image du projecteur est entourée sur les trois côtés par une bordure de l'écran noire et les rapports de contraste sont très bons sur ces trois côtés.

Mais nous voulons maintenant nous plonger dans le plaisir de la télévision et nous verrons comme dans les chapitres précédents, d'abord un journal, puis un match de football et enfin un film. Comme avec la projection d'un écran d'ordinateur, notre projecteur 4:3 ne permet pas l'utilisation de l'étendue complète de notre écran 16:9. Il reste à droite et à gauche des barres qui semblent grises ou plus ou moins foncées en fonction de la luminosité ambiante.

Si nous regardons les actualités (image de gauche), nous nous rendons compte que nous exploitons la hauteur de l'écran entière; à droite et à gauche se trouvent les barres verticales décrits précédemment. Néanmoins, l'image est grande et elle a en haut et en bas un bon contraste avec l'écran noir. Chez notre partie de football (photo du milieu), la chose devient désagréable: Outre les barres verticales, inutilisées, nous avons aussi des barres sombres horizontales supplémentaires, que notre vidéo projecteur projette à l'écran. Il s'agit des barres noires célèbres, que nous retrouvons en regardant un film sur un téléviseur normal. Et c'est exactement la même situation que nous avons bien sûr, quand on regarde un DVD (image de droite) dans le format cinémascope (2,35:1), sauf que les barres horizontales sont considérablement plus épaisses.

Image de télévision sur un écran 16:9 Image large sur un écran 16:9 Film sur un écran large

Maintenant on va faire apparaître une certaine déception chez de nombreux lecteurs, car une vraie sensation de film ne se pose pas dans cette situation, et un projecteur à écran large 16:9 n'est pas dans le budget de chacun. Ce qui suit maintenant est le point culminant de toute l'affaire: Dans l'image de football ci-dessus, nous avons des secteurs d'image inutilisées qui se trouvent à gauche et à droite ainsi qu'en haut et en bas. Si notre 4:3-projecteur dispose d'une fonction zoom, nous agrandissons notre image 16:9 jusqu'à ce que la zone d'affichage de l'écran soit remplie. Nous avons ensuite cette situation dans l'image de football inférieure.

Ecran 16:9 Ecran 16:9

Maintenant, nous utilisons l'image entière de l'écran de projection pour notre partie de football avec des conditions presque optimales. Je dis "presque" parce que les barres sombres sont projetées de notre vidéo projecteur sur l'écran noir masquant le haut et le bas, de sorte que le noir est éclairci légèrement, mais nous ne devons pas interférer davantage. Et le même effet d'agrandissement peut évidemment être appliquée sur notre film DVD, que nous ne parvenons pas à couvrir la zone de l'image tout entière dans un format de cinéma de 2,35. Il reste de petites barres sombres et grises, que notre projecteur diffuse en partie dans la zone d'image et en partie sur la bordure d'écran noire.

Maintenant, le cœur sourit naturellement: Quand nous assistons à une émission de télévision normale, tels que les actualités, nous utilisons la hauteur de l'écran entière exactement comme si on regarde un film en format écran large. Lors d'un programme d'actualité, nous avons des barres verticales à gauche et droite, tandis que nous profitons d'une image 16:9 montrant l'éventail complet de notre écran. Et nous retenons à la conclusion de cette section qu'un écran 16:9 est idéal en combinaison avec un projecteur normal 4:3 pour regarder des films et des émissions à large bande.

Vidéo projecteur 16:9 avec un écran cinématographique 16:9

Nous utilisons maintenant pour notre écran 16:9, un projecteur d'image large avec exactement le même rapport largeur/hauteur. Lorsque le vidéo projecteur est installé correctement ou sa fonction d'agrandissement est bien utilisée, le projecteur émet une image exactement dans la zone d'image de notre écran. Parmi les trois images ci-dessous, celle de gauche montre exactement cette situation lors de la projection d'une image d'ordinateur. La condition préalable est naturellement que la carte graphique de l'ordinateur livre un format d'image large dans le rapport largeur/hauteur 16:9.

Ce que nous représentons maintenant sur le bureau Windows est arbitraire. Si nous choisissons une diapo digitalisée de petite image en mode paysage comme dans l'image du milieu, celle-ci occupe la hauteur complète de l'écran; à droite et à gauche, le projecteur émet des barres sombres que nous voyons aussi à l'écran. Ces barres verticales sont très étroites et sombres, de sorte qu'elles coïncident presque avec l'écran de masquage. Lors de la présentation d'une image numérisée en mode portrait (voir photo de droite), nous avons également des barres verticales, qui sont chacune à peu près aussi large que l'image réelle en mode portrait.

Dans les deux situations, nous avons un contraste presque parfait à travers la bordure noire. Et puisque notre projecteur émet comme une barre de délimitation un effet de gris presque noir, nous avons presque obtenu notre image numérique sur un arrière-plan noir. Et cela fait finalement plaisir à l'œil du spectateur.

Vidéo projecteur avec un écran d\'image large Vidéo projecteur avec un écran d\'image large Vidéo projecteur avec un écran d\'image large

Nous utilisons maintenant notre écran 16:9 et notre projecteur 16:9 pour regarder la télévision. Nous commençons d'abord par un bulletin d'information au format standard (voir image de gauche des 3 images suivantes). Quand on regarde un tel spectacle sur un téléviseur grand écran, nous avons des barres verticales noires à droite et à gauche. Notre vidéo projecteur 16:9 émet exactement cette image sur notre écran, où les barres de délimitation n'apparaissent pas noires mais dans un gris sombre, parce qu'aucun projecteur ne peut créer un noir véritable. Toutefois, nous avons la meilleure image possible sur l'écran, puisque nous exploitons la hauteur entière de l'écran et notre image d'actualité est excellente outre le fond gris noir.

Nous examinerons ensuite un match de football, qui sera diffusé en format d'écran large (16:9) (voir l'image suivante au milieu). Sur un téléviseur grand écran, le terrain occupe l'image entière et notre projecteur 16:9 la diffuse exactement pareil sur notre écran 16:9. Nous avons donc des conditions optimales: Notre terrain de football couvre la zone d'image entière de l'écran de projection et sera parfaitement encadrée par le cadre noire de délimitation. La même chose est valable pour un film diffusé en format 16:9.

Regardons enfin notre film sur DVD, qui sera joué au format d'image cinémascope large 2.35:1. Sur une télévision grand-écran, nous utilisons la largeur d'écran pleine et nous avons de petites barres noires en haut et en bas. Notre projecteur 16:9 diffuse exactement de la même manière l'image sur l'écran. Les barres horizontales noires sont sombres puisque le projecteur n'est pas le projecteur idéal créant le noir. Cependant, elles diffèrent peu du cadre de masquage noir, de sorte que nous puissions trouver une image presque parfaite de DVD sur un fond sombre. Ceci est du pur home cinéma!

Vidéo projecteur avec un écran d\'image large Vidéo projecteur avec un écran d\'image large Vidéo projecteur avec un écran d\'image large

Les images ci-dessus montrent comme prévu, que la combinaison d'un écran 16:9 avec un vidéo projecteur d'image 16:9 s'adapte parfaitement. Nous pouvons jouir à la fois des images d'ordinateur et des images de télévision dans n'importe quel format sur une surface d'écran noir dans une taille raisonnable sans bouton d'agrandissement du projecteur. Uniquement les images numériques en mode portrait semblent un peu petites sur l'écran.

Bilan de l'écran cinématographique 16:9

Un écran dans le format film convient comme prévu à l'affichage optimal des programmes d'image large et des films d'image super large. On peut utiliser la zone de l'image complète sur écran large avec un projecteur normal 4:3 et un vidéo projecteur d'image large 16:9. Lors de l'utilisation d'un projecteur 4:3, nous sommes obligés à utiliser la fonction d'agrandissement du projecteur, pour l'ajuster parfaitement selon la grandeur à la zone d'image de l'écran. Peut-être qu'on doit le basculer, si on doit changer du DVD vers le menu principal qui est toujours dans le format 4:3.

Les images d'ordinateur sont parfaitement reproduites de manière optimale quand on utilise un projecteur 16:9. Lors de l'utilisation d'un projecteur standard 4:3, la hauteur de l'image est assez petit et on a des zones verticales inutilisées de l'écran. Les dimensions d'images sont aussi petites si l'on utilise un projecteur de diapos classiques sur un écran 16:9.

Des considérations ci-dessus, il est bien évident qu'il faut utiliser un écran 16:9 si on préfère regarder des émissions et des films sur écran large.

Résumé

Dans les chapitres précédents, l'interaction des différents formats d'écran a été étudiée avec des projecteurs différents. Il s'est avéré clairement qu'un projecteur précis se combinait de façon optimale avec chaque format d'écran:

  • Un projecteur de diapos traditionnel (rapport largeur/hauteur 1:1) s'accorde de manière optimale avec un écran dans le rapport largeur/hauteur 1:1.
  • Un vidéo projecteur standard (rapport largeur/hauteur 4:3) s'accorde de manière optimale avec un écran dans le rapport largeur/hauteur 4:3.
  • Un vidéo projecteur d'image large (rapport largeur/hauteur 16:9) s'accorde de manière optimale à un écran dans le rapport largeur/hauteur (16:9).

Pourtant, il y avait aussi d'autres formats de projection qui se laissent mauvaisement combiner avec des formats d'écran spécifiques. Comme règle empirique pour les différents groupes d'utilisateurs:

  • Présentation de diapos: Celui qui utilise son écran essentiellement pour des diaporamas avec un projecteur de diapositives tout à fait normal et ne visualise d'autres images sur l'écran qu'occasionnellement avec un vidéo projecteur, il lui suffit d'un écran dans le rapport largeur/hauteur 1:1, d'autant plus qu'on n'est pas obligé à dérouler complètement l'écran lors de l'utilisation d'un vidéo projecteur.
  • Présentation par ordinateur: Celui qui utilise son écran principalement pour des présentations d'ordinateur en utilisant un projecteur, utilise au mieux un écran et un projecteur dans un format standard 4:3. Bien qu'également une combinaison appropriée dans le format 16:9 est très bien adaptée, cependant pour une largeur précise, la hauteur d'images est nettement plus faible.
  • Télévision: Celui qui utilise principalement son écran pour la télévision normale est mieux servi avec un écran et un projecteur 4:3, car il exploite l'image entière projetée sur l'écran.
  • Films: Celui qui a envie de regarder principalement des émissions d'image large et des films sur son écran, il l'exécute de façon optimale avec un écran 16:9 et projecteur à écran large 16:9 ou avec la combinaison de l'écran 4:3 plus un projecteur 4:3. Avec la combinaison écran 16:9 et projecteur 4:3 on ne peut utiliser la largeur complète de l'écran que lorsque la fonction d'agrandissement du projecteur est mise en place.

Retour vers la table de matiére Ecrans de Projection

High-End Scan-Service