Le scanner de film Reflecta RPS 7200 Professional

Avec le RPS 7200, reflecta a mis sur le marché un successeur pour le RPS 3600 précédent au début de l'année 2005. Si on place côte à côte les deux appareils, on voit quelques différences en ce qui concerne la couleur, mais on voit autrement deux fois le même appareil avec la même forme de boîtier marquant qui est inhabituelle pour un scanner de film. Oui, le RPS 7200 se différencie de façon marquante de tous les autres scanners de film par sa forme de boîtier vive. Avec les quatre pieds de supportlarges et la vue à l'avant, le RPS 7200 Professional rappelle un petit véhicule spatial avec quatre roues et pare-brise. Une telle conception met naturellement de l'ambiance sur le bureau dans le traintrain quotidien d'ordinateur.


En décembre 2014 le reflecta PRS 7200 a été remplacé par son successeur Reflecta RPS 10M.

De l'intérieur le Reflecta RPS 7200 Professional s'est changé par rapport à son modèle prédécesseur dans des relations essentielles: La résolution nominale a doublé de 3600 dpi à 7200 dpi. Avec cette résolution des scans livrant des fichiers d'image avec plus de 70 millions de pixels sont possibles; c'est naturellement une valeur sensationnelle. Aucun diapositive ou dianégative de format 35 mm ne contient ainsi beaucoup de points d'image différents sur la couche de film; ainsi le scanner scanne avec une résolution beaucoup plus élevée comme points d'image existent physiquement sur le film. Notre test de résolution montrera ci-dessous quelle résolution reste effectivement des 7200 dpi nominaux.

Une nouvelle modification par rapport au modèle prédécesseur est la correction d'éraflure et de poussière ICE ainsi que les deux autres procédures de correction, le lissage de grain de film GEM et la restauration de couleurs ROC. Et enfin, le port SCSI a été échangé contre un port FireWire, de sorte que le RPS 7200 peut être connecté aux interfaces habituelles USB et FireWire de l'ordinateur. Depuis 2007 il n'y a plus de port FireWire, mais uniquement des ports USB.

Équipement, accessoires et données de performance du scanner de film

Le scanner de film Reflecta RPS 7200 Professional est un scanneur qui peut scanner exclusivement du matériel de filme de format 35 mm (petit format). Cela peut être présent soit sous forme de diapositives encadrées, soit sous forme de films en bande (pellicules du code 135). Des diapositives encadrées de format 35 mm (diapos ou négatives) sont insérés dans l'ouverture en forme de fente à l'avant du scanner et retirés à nouveau après le scanning. Pour des pellicules 135 (également positives ou négatives) le scanner a un chargeur automatique de pellicule: On conduit latéralement une pellicule dans une petite ouverture en forme de fente et l'appareil charge automatiquement la pellicule. Tandis que des diapositives de format 35 mm encadrées doivent être scannés pièce par pièce, en scannant des pellicules un mode de traitement par lots est possible, c.-à-d. que le scanner effectue un traitement automatique complet de la pellicule en transportant automatiquement la pellicule image pour image et en scannant chaque image individuellement. Je trouve remarquable, que le RPS 7200 peut traiter non seulement des petites pellicules, mais aussi des rôles de film entiers jusqu'à une longueur de 40 images - de mon côté il marque un point en plus pour cette caractéristique ! À cet égard, il bat maintes modèles de concurrence qui soit ne peuvent charger que des pellicules jusqu'à une longueur de 6 images soit exigent des accessoires spéciaux pour des films bobineuses qui coûtent une fortune.

Le scanner de film Reflecta RPS 7200 Professional

Le RPS 7200 Professional a une résolution optique sensationnelle de 7200 dpi. De cette façon, environ 10000 x 7000 pixels peuvent être pris d'une présentation de format 35 mm avec 36 x 24, mm; on reçoit ainsi des scans à 70 megapixel comme résolution maximale. En format TIF non comprimé un tel scan nécessite plus de 200 méga-octets sur le disque dur et en mode à 48 bits même plus de 400 méga-octets. Un ordinateur plus âgé avec peu de mémoire de travail est facilement surchargé lors du traitement d'image d'un tel fichier. Si des scans avec une méga résolution de ce genre ont de sens, nous examinerons ci-dessous. Néanmoins on mentionne que le RPS 7200 avec une résolution nominale de 7200 dpi place une marque maximale.

Le scanner a une densité maximale de 3,6. Cela fait spéculer à une ampleur de densité dans l'ordre de grandeur de 3. Pour la plupart des cas, ceci est suffisant; pour des images extrêmement foncées (p. ex. photos d'étoile) ou des images très lumineuses il pourrait toutefois y avoir des problèmes en ce qui concerne les classifications de couleurs. La profondeur des couleurs (explication voir sur notre page profondeur des couleurs) est facultativement réglable sur 24 bits ou 48 bits. 24 bits veut dire 8 bits par canal de couleurs (rouge, vert, bleu), donc respectivement 256 couleurs par couleur de base. Au total, 24 bits en profondeur des couleurs peuvent produire théoriquement jusqu'à 16 millions de couleurs différentes. Si on scanne avec 48 bits de profondeur des couleurs, les fichiers d'image deviennent deux fois plus grands et on peut recevoir théoriquement plus de 280 billionen de couleurs différentes.

Une caractéristique particulière du Reflecta RPS-7200 Professional est à mon avis la fenêtre d'avant, par laquelle on a une vue directe sur l'image insérée. Pour un débutant aussi bien que pour un vieux renard comme moi il est intéressant de regarder le scanner de film scannant, à voir comme la lampe balaye la diapositive par des étapes les plus minuscules. Pour l'utilisateur avancé, la fenêtre d'avant sert au positionnement exacte d'une partie d'image d'une pellicule: On reconnaît simplement et directement, si l'image est insérée correctement au lieu d'une prévision dans le logiciel de scan. Par des touches " en avant " et " en arrière " une pellicule se laisse placer postérieurement. Cette petite fenêtre d'avant est vraiment unique dans le monde de scanner de film et pour cela il mérite tous mes éloges.

Le scanner est attaché à l'ordinateur (PC ou Mac) par des câbles USB. Des câbles sont contenus dans le volume de livraison. Un manuel à 22 pages, publié dans les langues allemand, anglais, français, néerlandais, portugais, espagnol et italien fait également partie du volume de livraison. En ce qui concerne le logiciel de scan il y a le RPS 7200 soit avec CyberView, le logiciel propre de Reflecta, soit avec SilverFast Ai. Je dis tout de suite qu' à mon avis il ne fait pas de sens d'opérer ce scanner avec le logiciel propre de reflecta CyberView; l'appareil développe uniquement ses point forts à l'usage de SilverFast Ai avec la calibration de couleur IT-8. En outre la version 2 de Adobe Photoshop® Elements fait partie du volume de livraison; de cette façon, l'utilisateur reçoit un programme de traitement d'image très bon pour le traitement de ses scans après la numérisation.

Construction, installation et mise en service

Par rapport à quelques autres scanners de film le Reflecta RPS 7200 Professional se trouve emballé dans un carton relativement petit et léger. Le scanner ne mesure en effet que 183 x 97 x 274 mm (largeur x hauteur x profondeur) et pèse tout juste 1,5 kg. Puisqu'on insère directement des diapos encadrées à l'avant à l'appareil et introduit latéralement les pellicules, on ne nécessite pas de porte- films sépares ou des adaptateurs pour les différentes types de film; ainsi, il n'y a que le scanner sur le bureau, on n'a pas besoin de plus. Cela économise de la place sur la plaque de travail aussi bien que dans le carton, c'est pour cette raison qu'il a cette faible dimension et ce poids léger.

L'installation s'est passée assez facilement chez moi; il est important qu'on installe d'abord le logiciel de scan et ne branche le scanner qu'après à l'ordinateur et le met en marche. Celui qui opère le scanner avec CyberView installe le logiciel du CD CyberView inclus; après un certain temps le logiciel indique qu'on peut connecter maintenant le scanner et le mettre en marche. Pour l'opération de l'appareil avec SilverFast il n'est pas nécessaire d'installer d'abord CyberView car le SilverFast est logiciel de scan et pilote- scanner au même temps. Après l'installation de SilverFast la clé de licence correspondante doit encore être enregistrée et puis le scanner est paré au lancement.

L'installation s'effectue alors extrêmement simple et rapide. Et pourtant chaque 20ième client nous appelle et communique qu'ensuite le scanner ne donne pas la moindre signe de vie. Cela dépend d'un petit commutateur discret sur le dos de l'appareil. Avec ce commutateur on doit ajuster en effet manuellement si on opère le scanner par l'intermédiaire d'une interface USB ou IEEE-1394 (FireWire). Si ce commutateur se trouve dans la fausse position, en effet le scanner de film ne communique pas avec l'ordinateur de manière et " joue le malade ". Depuis l'année 2007, il n'y a plus le commutateur et l'interface Firewire; de cette façon, ce problème est enfin supprimé.

Scanner des diapositives encadrées

Avec le Reflecta RPS 7200 Professional on peut numériser d'une manière très simple des diapositives encadrées. On ne doit s'inquiéter ni du type de cadre ni des porteurs de film quelconque car il faut simplement insérer une diapositive encadrée dans une fente arrondie à l'avant du scanner et s'y mettre à scanner. La fente est verrouillée, si aucune diapositive n'en est insérée; il s'ouvre conformément à l'épaisseur du cadre de la diapositive. Ainsi, toutes sortes de diapositives peuvent être introduits dans le RPS 7200, des cadres de plastique extrêmement minces, des cadres à carton jusqu'aux cadres en verre extrêmement épais.

Introduction des diapos encadrées à la face du scanner

Avec le RPS 7200 on ne peut insérer toujours qu'une seule diapositive dans le scanner à diapositive; c'est pourquoi la nécessité d'un system à indices est supprimée. On effectue ainsi un pré-scan et ensuite, après avoir fait des réglages, on effectue le scan fin. Au cours du déroulement des deux processus, je le trouve toujours intéressant d'observer le mode de travail du scanner par la fenêtre d'avant. Dans SilverFast l'image d'aperçu se compose bande par bande pendant le pré-scan; je trouve cela agréable dans la mesure où on voit visuellement le progrès et peut voir déjà précisément des premières parties de l'image après un certain temps.

Tandis que le logiciel de scan standard CyberView n'offre que des possibilités de réglage d'image fondamentales, le SilverFast a dans son énorme palette de fonction une quantité énorme en possibilités de réglage après la mise en oeuvre du pré-scan. Les réglages des lumières, profondeurs et milieux peuvent s'effectuer par des motifs concrètement prédéfinis comme le paysage ou des couleurs de peau, un réglage automatique ou manuellement par différents régulateurs (valeurs de tonalité des couleurs, courbes de gradient, matrices). Par conséquent SilverFast offre des outils simples pour l'utilisateur normal et des outils sophistiqués pour l'expert de scan.

À l'aide du pilote de tâche ou avec des tâches enregistrées le processus de scan peut être automatisé mais toutefois uniquement pour une seule image insérée. On remarque rapidement que le RPS 7200 Professional n'a pas été construit pour la numérisation de grandes masses de diapositives de format 35mm. Il est plutôt un scanner de photo, dans lequel on insère une fois rapidement une diapositive et effectue l'opération de scan.

Processus Durée
Prévision 1 diapos encadré de format 35mm 0:24 mn
Scan 1 diapos encadrée format 35mm avec 7200 dpi, ICE désactivé, IT8 activé 3:45 mn
Scan 1 diapos encadrée format 35mm avec 7200 dpi, ICE désactivé, IT8 activé 2:35 mn

Les durées de scan indiqués dans le tableau ci-dessus ont été déterminées sur un ordinateur avec un processeur avec 3,2 GHz et de 2 gigaoctets mémoire centrale; le scanner était connecté à l'ordinateur par une interface USB 2.0 et opéré avec le logiciel de scan SilverFast. On reconnaît que le temps de prévision est étonnamment faible. Même la durée de scan pour des scan à maximale résolution de 7200 dpi avec une correction d'éraflure et de poussière allumée est également remarquablement courte avec deux minutes et demie. C'est pourquoi on peut qualifier tout à fait le RPS 7200 comme appareil rapide pour des scans de diapos encadrées de format 35 mm.

La durée de scan augmente naturellement un peu si on active des filtres supplémentaires dans le logiciel de scan. Si on active en plus la suppression de grain de film GEM, la restauration de couleurs ROC et autres filtres de correction, on reçoit rapidement un doublement de la durée de scan.

Le scanning des films en bande

Pendant que le scanning des diapos encadrées avec le Reflecta RPS 7200 Professional est plutôt une affaire ardue puisqu'on doit particulièrement insérer et scanner individuellement chaque diapos, le RPS 7200 montre son vrai point fort auprès des films en bande. Comme pour des diapos encadrées il n'a pas besoin d'un porteur supplémentaire même pour les bandes d'images négatives. Des films en bande sont introduits dans le scanner au côté avant gauche dans une petite fente et rentrés automatiquement.

Des films en bande sont introduits dans le scanner au côté avant gauche.

Aussitôt qu'une bande d'images positives ou négatives a rentré on peut voir le positionnement précis par la fenêtre supérieure - je ne peux toujours que décerner des éloges à cette fenêtre au dessus. Avec les touches "avant" et "arrière" on peut effectuer un ajustement de précision du film en bande de sorte qu'un positionnement correct est assuré. Sur le côté droit du scanner il y a une autre fente dont la bande sort à nouveau. Si on n'appuie que brièvement sur les touches avant/arrière le film en bande est transporté par des étapes minuscules; si on appuie plus longtemps sur les touches la bande est transportée en avant/en arrière par une image.

Ainsi un film en bande est introduit horizontalement dans le scanner de film et sort à nouveau horizontalement du scanner. Cela possède l'avantage que le film en bande ne doit pas être tourné mais seulement transporté horizontalement. On profite particulièrement de cet avantage si un film en bande est légèrement ondulé; néanmoins l'introduction dans la fente gauche fonctionne bien.

Évidemment cette construction a l'avantage qu'on peut introduire très confortablement la bande de négatives dans le scanner et ne doit pas se battre avec des porte- films ou des modèles. Le guidage à rouleaux est défavorable pour des matériaux de film d'extrêmement grande qualité qu'on touche le mieux qu'avec des gants spéciaux et la pince. On laisse ainsi ses pellicules au scanner de film dans l'espoir que rien n'arrive. En effet je ne pouvais pas constater des dégradations des films insérés. Afin de ne pas endommager la pellicule lors de l'insertion je recommande absolument de mettre des gants en coton, car on peut alors toucher de manière protégée la bande de négatives sans laisser des empreintes ou des éraflures.

Le vrai scanning d'une image négative ou positive fonctionne selon un principe habitué: D'abord on effectue un scan à indices auquel on peut toutefois bien renoncer, puisqu'on peut toujours voir directement l'image actuelle par la fenêtre en verre dans le scanner. Il suit un pré-scan et ensuite, après avoir effectué les réglages, le scan principal.

Evidemment il s'offre justement pour des pellicules de scanner non seulement une seule image mais à la fois la bande entière. Pour de telles tâches, le manager de tâches SilverFast est prédestiné. On effectue le mieux tous les réglages pour une pellicule de modèle, enregistre ceux-ci dans une tâche et ne commence avec d'autres scans que par l'exécution de cette tâche. On scanne ainsi un film de négatives complet en insérant plusieurs fois une bande de négatives et en exécutant la tâche correspondante. Les différents scans sont numérotés automatiquement par SilverFast.

Processus Durée
Prévision 1 image 1:45 mn
Scan 1 image négative avec 7200 dpi sans ICE 3:50 mn
Scan 1 image négative avec 7200 dpi avec ICE 4:45 mn

Les durées de scan indiqués dans le tableau ci-dessus ont été déterminées sur un ordinateur avec un processeur avec 3,2 GHz et de 2 gigaoctets mémoire centrale; le scanner était connecté à l'ordinateur par une interface USB 2.0 et opéré avec le logiciel de scan SilverFast. Les durées de scan sont considérablement plus grands qu'auprès le scanning des images positives; cela est le cas pour tous les scanners de film et donc rien d'inhabituel.

Évidemment la durée de scan augmente un peu si on active des filtres supplémentaires dans le logiciel de scan. Si on active la suppression de grain de film GEM, la restauration de couleurs ROC et autres filtres de correction, on reçoit rapidement un doublement de la durée de scan. On reconnaît du tableau également qu'on peut boire tranquillement une tasse café si on occupe le scanner de film dans le mode de traitement par lots pour une seule pellicule.

Le scanning de films bobineuses

Il y a très peu de scanners de film, qui sont capables de numériser des film bobineuses entiers. Le Reflecta Professional RPS 7200 peut rentrer une bobine de film entière et scanner même en mode de traitement par lots et cela tout à fait sans avoir besoin des accessoires supplémentaires - à mon opinion c'est une caractéristique très méritoire si on considère qu'avec le grand Nikon un adaptateur spécial nécessaire coûte plus que le Reflecta RPS. Dans la fente gauche où il est introduit le film en bande on peut introduire aussi l'extrémité du film bobineuse; le film bobineuese sort de l'ouverture droite du scanner de la même façon que les bandes négatives.

Des films bobineuses ont la propriété inconfortable qu'ils sont roulés définitivement et ainsi ondulés. Auprès du Reflecta ProScan 4000 cela mène aux problèmes importants au cours de l'introduction du film puisque celui-ci doit être placé dans une ouverture, derrière laquelle il se trouvent des rouleaux de déviation. Auprès du Reflecta RPS 7200 par contre, il n'y a pas de rouleaux de déviation de ce genre guidant un film horizontalement introduit dans la verticale. Ici, la conception et le type de construction du scanner de film se fait remarquer positivement: Des films bobineuses sont insérés horizontalement de la même façon que des bandes de film négatif, ensuite guidés sur l'objectif et puis fait sortir à nouveau.

Scanning d'un film bobineuse de format 35 mm avec RPS 7200

Maintenant je ne veux pas dire que l'introduction de l'extrémité d'un film bobineuse de format 35 mm est un jeu d'enfant, mais il est considérablement plus facile qu'auprès le Reflecta ProScan 4000. Avec un peu de doigté on peut positionner même une bande de film onduleuse entre les rouleaux de guidage à l'intérieur du scanner. Si cela est fait, plus rien ne s'oppose plus à un traitement par lots du film entier.

Une fois le film bobineuse introduit dans le scanner, le logiciel SilverFast peut montrer sa performance excellente avec ses possibilités de traitement par lots. On peut produire à la fois un SCAN INDEX aussi bien que des pré-scans d'un film bobineuse entier. Les scans fins peuvent être effectués également à la fois pour un film bobineuse entier. Les durées de scan deviennent évidemment considérables si un film possède 36 images. Le film bobineuse doit être coupé correctement, c.-à-d. il ne doit pas avoir des images vides au début et à la fin; la mise en position précise du film peut être effectué facilement avec les touches " avant " et " arrière " auprès du scanner.

Un problème existe au RPS 7200 exactement comme au ProScan 4000 de Reflecta: Le film bobineuse n'est pas guidé par un moyen à l'extérieur du scanner, ni à l'entrée gauche ni à la sortie droite, c.-à-d. la partie à insérer et la partie éjectée du film balance librement d'une manière ou d'une autre près du scanner. Grâce au type de construction horizontale de l'appareil, il ne peut certes pas arriver que la fin éjectée trouve automatiquement à nouveau son chemin dans la fente d'entrée, mais une pagaille terrible peut apparaître à gauche et à droite du scanner de film: Si on a de la chance la partie du film éjectée s'enroule bien, si on a de la malchance la fin droite s'emmêle ou cherche son propre chemin. Le désordre à gauche et à droite du scanner est encore plus grand avec le SCAN INDEX si le film entier est déplacé rapidement en avant et en arrière.

Ainsi, j'arrive à la conclusion pour le Reflecta RPS 7200 Professional que la possibilité de scanner en continu des film bobineuses entiers est certes très méritoire et représente une fonction supplémentaire formidable, mais qu'elle n'est pas approprié pour numériser d'une plus grande quantité de film bobineuses puisqu'on ne peut pas laisser seul le scanner mais il faut toujours jeter un oeil sur les événements à l'entrée et à la sortie.

Le scanning des images négatives ou positives

L'insertion d'une diapos encadrée individuelle ou d'une bande négative dans les RPS 7200 ne pose pas de problème et est plutôt simple. Au niveau des images négatives ou positives seules if faut toutefois faire des détours afin de les scanner. Il ne faut pas introduire une négative seule dans le chargeur de filme en bande parce qu'il s'accrocher quelque part et voilà le grand chaos.

On doit correctement couper les différentes négatives et positives et les encadrer comme une diapositive, c'est la seule solution. Cette problématique correspond à celle chez le Reflecta ProScan 4000. Toutefois, deux petits cadres de diapositive vide y font partie du volume de la livraison. Ainsi, celui qui a beaucoup d'images individuelles aura beaucoup de travail avec le RPS 7200 Professional puisque l'encadrement précis dure aussi longtemps que le vrai scan.

Celui qui n'a jamais eu affaire à des diapositives mais seulement possède des bandes de films dans ses archives devrait se procurer des petits cadres de diapositive afin de pouvoir scanner ces images. Les cadres cs de Reflecta sont par exemple des cadres de diapositives appropriés.

Scanner des films APS

Même si le Reflecta RPS 7200 Professional peut numériser en continu des films bobineuses entiers on arrive aux limites de l'appareil avec des cartouches APS. Pour d'autres scanners de film il y a en partie un porte-film en bande APS spécial pour un prix supplémentaire dans lequel on insère une cartouche de film APS complète. Puisque le RPS 7200 est conçu pour une opération tout à fait sans cadres et porte- films, de telles expansions ne sont pas possibles.

Même si on enlève les films APS de la cartouche, le format de film ne va pas avec le guidage de la bande de film de format 35 mm. Il n'y a donc pas de possibilité de numériser des films APS avec le RPS 7200 Professional; on devrait être conscient de cela avant l'achat.

Le logiciel fourni

Reflecta livre le RPS 7200 Professional dans la version simple avec un paquet de logiciel à deux parties:

  • Software de traitement d'image Adobe Photoshop® Elements 3
  • Software de scan CyberView

Comme alternative il y a le logiciel renommé SilverFast Ai avec une target de calibration IT-8 au lieu de CyberView, le propre logiciel de reflecta. CyberView est un logiciel de scan très simple qui est certes très bien approprié pour des débutants, puisque son opération est très facile. Toutefois des possibilités de réglage professionnelles du traitement d'image manquent et la qualité d'image obtenue par CyberView laisse à désirer. Puisque le Reflecta le RPS 7200 Professional n'est pas justement un scanner du segment de prix bon marché, je recommande absolument de l'opérer avec SilverFast Ai. Ce n'est que dans ce cas que l'appareil livre une qualité d'image qui est appropriée au prix d'appareil.

Le logiciel SilverFast est bien répandu et livré par défaut pour des scanners innombrables (pas seulement des scanners de film); avec la plupart des types de scanner, le SilverFast est optionnellement disponible. Ainsi, SilverFast n'est pas seulement développé pour un seul appareil et/ou un seul fabricant mais pour une énorme collectivité de scanner. En tant qu'utilisateur on profite ainsi évidemment des progrès de chaque type. Le SilverFast a un stock de base aux fonctions établi qui sont les mêmes pour tous les scanners ainsi que des adaptations individuelles à l'appareil respective.

Pour le Reflecta le SilverFast est en même temps logiciel de scan et pilote-scanner, c'est pourquoi aucun autre pilote-scanner ne doit être installé à ce logiciel après l'installation. Ce n'est donc pas à tort que SilverFast est le logiciel de scan le plus répandu: le guidage de l'utilisateur est intuitif et confortable, la surface clair et de manière fonctionnel, la variété de fonction gigantesque. La subdivision en fonctions standards et dialogues d'experts est très bonne, afin qu'un débutant ne soit pas désespérément perdu par une infinité de commutateurs et de régulateurs.

SilverFast a son point fort dans l'automatisation des procédés de scan. Non seulement un scan individuel peut être enfermé dans des catégories avec le pilote de taches mais aussi bien des scans à traitement par lots peuvent être configuré, enregistrés et exportés. Jusqu'à ce qu'on maîtrise toutes ces fonctions, il faut consacrer quelques temps. Il est méritoire pour SilverFast qu'on arrive très rapidement au premier bon scan même en tant que débutant et qu'il y a à étudier presque un nombre illimité de fonctions pour l'expert. Depuis peu, il y a d'ailleurs un livre sur SilverFast, remarquable fournissant au débutant une bonne introduction dans le monde de sanning et de SilverFast et précisant à l'expert des dialogues d'experts avec les arrière-plans techniques.

SilverFast est lancé soit comme application stand-alone, soit de Photoshop®. Il est évidemment avantageux, si on lance SilverFast comme application autonome afin de pouvoir effectuer en Photoshop® le traitement d'image des images déjà scannées pendant le scanning. L'avantage de lancer SilverFast directement de Photoshop® est que l'image est instantanément disponible après le scanning pour la poursuite du traitement comme fenêtre en Photoshop®.

Avec Adobe Photoshop® Elements Reflecta livre à mon avis de meilleur logiciel de traitement d'image qu'il est actuellement disponible sur le marché. Naturellement la version Elements ne comprend qu'une petite partie des fonctions de la version complète des Photoshop®; néanmoins, en tant qu'homme normal, on n'utilise même pas une fraction des fonctions existantes et des filtres de Photoshop® Elements, c'est pourquoi cette version dégraissée du logiciel professionnel suffit complètement. De cette façon, on reçoit en tout cas un programme très bon pour le traitement suivant des images scannées.

La qualité d'image

Le Reflecta RPS 7200 Professional s'impose avec une résolution nominale exceptionnelle de 7200 dpi qui s'est doublé ainsi par rapport à son modèle de prédécesseur. On peut déjà presque deviner qu'il ne va pas trop rester en pratique de ce nombre gigantesque. Afin de découvrir cela, nous faisons d'abord un essai de résolution à l'aide d'un diagramme d'essai USAF. L'illustration suivante montre la section intérieure du scan USAF-1951.

Un test de résolution montre pour le Reflecta RPS 7200 Professional une résolution efficace de 3800 dpi.

En considérant d'abord les poutres horizontales, nous reconnaissons que les trois poutres noires de l'élément 6.2 se font abstraire tout justement de l'arrière-plan clair. Conformément au tableau de résolution, une résolution de 3650 dpi correspond à celle de l'élément 6.2. Au niveau des poutres verticales, nous pouvons bien reconnaître ceux de l'élément 6.2, tandis qu'auprès de l'élément 6.3 nous ne pouvons observer qu'avec beaucoup d'effort 3 poutres individuelles du mélange de couleurs foncé; la résolution verticale se trouve ainsi entre les valeurs pour l'élément 6.2 (3650 dpi) et 6.3 (4100 dpi), donc à environ 3900 dpi.

Si nous résumons les deux résultats nous arrivons à une résolution effective d'environ 3800 dpi. Vu la résolution nominale promise de 7200 dpi c'est une valeur décevante puisque ainsi le scanner atteint en pratique à peine 53% de sa résolution nominale. On ne connaît de tels mauvais taux que des scanners à plat à CCD et quelques scanners de film bon marché. Néanmoins une résolution effective de 3800 dpi est remarquable pour un scanner de film: le scan d'un diapositive de format 35 mm livre effectivement environ 18 millions de points d'image dans la résolution la plus élevée et cela est tout à fait satisfaisant pour un scan à format de 35 mm. Il est évidemment défavorable qu'on reçoit des fichiers d'image de grandeur gigantesque contenant 50% d'informations superflue; on doit scanner ainsi chaque image dans la résolution la plus élevée et le comprimer ensuite en Photoshop®; c'est compliqué et tuant. J'aimerais beaucoup mieux un scanner avec 4000 dpi qui livre effectivement 3800 dpi, puisque le fichier d'image contient les véritables informations et n'est pas gonflé inutilement.

Scan sans calibration de couleur IT-8 Scan avec calibration de couleur IT-8

En considérant la qualité d'image colorée du Reflecta RPS 7200 Professional, on doit bien différencier entre l'opération avec le logiciel CyberView de Reflecta et le logiciel SilverFast. Pour le rendre court: Les couleurs laissent particulièrement à désirer avec CyberView et on devraient donner un véritablement mauvais jugement au scanner. C'est tout à fait différemment avec SilverFast: La version Ai de SilverFast est livrée avec une target de calibration de couleurs IT-8 avec laquelle le scanner et est mesuré et calibré. De là, SilverFast calcule un profil de correction de couleurs qui est automatiquement utilisé avec chaque autre scan. Quels vrais miracles la IT-8 apporte au calibration de couleurs est montré par les deux scans d'une photo de paysage que j'ai joint ici: L'image sans calibration IT-8 réclame en effet un traitement d'image suivant, tandis que l'image avec calibration de couleurs IT-8 livre des couleurs plus brillantes avec plus de contraste. La différence est la nuit et le jour. Notre CD de démonstration (voir ci-dessous) contient quelques exemples en résolution maximale permettrant de s'assurer, quelle influence considérable la calibration de couleurs IT-8 de SilverFast a sur la qualité d'image.

Une différence semblable on remarque également en scannant des images négatives: Grâce au dialogue NegaFix de SilverFast, dans lequel on ajuste pour les images négatives la marque et le type de films du film utilisé, le SilverFast crée des profils de couleurs correspondants pour le type de film et optimise à cet égard l'image. Aussi pour les images négatives la comparaison entre SilverFast et CyberView est la nuit et le jour.

En fait le RPS 7200 livre des bonnes images, si on l'opère avec le logiciel SilverFast. Le fait que le scanner a ses points faibles dans des parties d'image tout à fait foncées et tout à fait lumineuses, peut déjà être lu de sa densité maximale de 3,6, ce qui correspond donc à une ampleur de densité d'approximativement 3,0. Pour la plupart des images de vacances, l'ampleur de densité suffit toutefois complètement.

La vitesse de scanning

Le Reflecta RPS 7200 Professional peut être connecté à l'ordinateur par USB. Celui qui scanne beaucoup d'images en résolution maximale ne devrait en aucun cas utiliser une connexion USB 1.1 puisque autrement la faible vitesse de transmission de données ralentie fortement le scanner. Les durées données dans les tableaux ci-dessus augmentent considérablement.

Si on considère les durées de scan dans les tableaux ci-dessus, on constate que par rapport à des autres scanners de film le RPS 7200 est plutôt un scanner rapide. En comparant des durées on doit enfin prendre en considération qu'il est scanné ici avec 7200 dpi et pas avec 4000 dpi ou 3600 dpi comme auprès des autres appareils. Toutefois, il faut également dire d'une manière loyale que les 7200 dpi valent effectivement justement deux fois moins, de sorte qu'on peut comparer tout à fait les durées à d'autres scanners en considérant une plus faible résolution.

Même si la durée de scan pour une diapositive apparaît acceptable, on la sent comme une petite éternité puisqu'il faut scanner individuellement chaque diapositive, donc être assis en permanence à l'ordinateur, tandis qu'on insère petit à petit les diapositives. Il est bien plus confortable avec des films en bandes car pendant que le scanner traite une bande négative entière dans le mode de traitement par lots on peut boire un café ou on peut se reposer devant le téléviseur.

CD avec des scans de démonstration

Si vous voulez recevoir une impression de la qualité d'image du Reflecta RPS 7200 Professional, nous vous offrons une CD de démonstration pour une contribution de frais de 10 EUR. Ce CD de démonstration contient 24 scans de diapositives et des dianégatives que nous avons fait avec ce scanner lors de nos tests. Pour quelques images il y a une comparaison directe avec/sans calibration de couleurs IT-8 et avec/sans correction d'éraflure et de poussière. Envoyez nous, s'il vous plaît, 10 EUR dans une enveloppe en nous indiquant votre adresse sur l'enveloppe ou par e-mail et transférez-nous le montant sur notre compte (coordonnées bancaires voir ours).

Résumé, conclusion

Le Reflecta RPS 7200 Professional se fait remarquer par une conception inhabituelle et met de l'ambiance sur une place de travail à domicile. L'appareil brille par la possibilité de scanner des diapositives et des films en bande et de numériser même des films bobineuses entiers. La qualité d'image est très bien si on opère l'appareil avec le logiciel SilverFast; pour une opération avec le logiciel CyberView la qualité des scans est plutôt modeste. La vitesse de scan est normale; le mode de traitement par lots pour des films en bande est remarquable. Un extra agréable est la fenêtre à l'avant du scanner. La résolution effective de 3800 dpi est certes faible par rapport à la résolution nominale de 7200 dpi; cette valeur est néanmoins remarquable puisque à peine un autre scanner de film livre une résolution effective si haute même dans le segment de prix plus élevé.

Ainsi, je viens à la conclusion que je peux recommander beaucoup le Rreflecta RPS 7200 Professional en combinaison avec le logiciel SilverFast Ai ou avec SilverFast Ai studio; comme simple appareil avec le logiciel CyberView standard il n'y a toutefois pas de recommandation de moi.

Achat de scanner de film

Visitez quand même une fois notre shop de scanner de film, le seul shop dans l'Internet qui s'est spécialisé sur des scanners de film et des accessoires. Nous vous procurons chaque scanner de film à un prix extrêmement attirant et vous fournissons avec des accessoires comme des porte- films ou des adaptateurs optionnels aussi après l'achat.

Retourner au sommaire rapports de test scanner de film

High-End Scan-Service