Bulletin de test Braun Multimag SlideScan 6000

En février 2012, la société Braun Phototechnik GmbH de Nürnberg a apporté sur le marché la quatrième génération de Multimag Slidescan comme successeur de Multimag SlideScan 4000b. Essentiellement, le nouveau Braun Multimag SlideScan 6000 se différencie de son prédécesseur avec un meilleur capteur: Il fourni une résolution nominale de 5000 ppi, tandis que son prédécesseur atteint seulement une valeur de 3600 ppi.


Dans notre boutique de scanners de film, Braun Multimag Slidescan 6000 est disponible avec/sans SilverFast.

Braun est restée fidèle à son apparence et n'a même pas modifié le design du scanner, de sorte qu'il est similaire aux projecteurs diapos Paximat Multimag apparuent sur le marché en 1992. Ainsi, le nouveau modèle ne représente pas un simple facelift de la version précédente comme il est le cas dans plusieurs branches actuellement, mais il constitue une innovation technique.

Equipements, accessoires et caractéristiques

Du côté optique, SlideScan 6000 ne se différencie de son prédécesseur qu'à travers le modéle. Le boitier Braun n'a pas été changé. Ceci n'est pas obligatoire, car le scanner est déjà robuste et fonctionnel, mais la différence optique par rapport au prédécesseur consiste dans la procuration d'une case diapo, qui garantie un bon aperçu dans le scanner à pile.

Multimag Slidescan 6000 de Braun

Du côté équipements, il n'y avait aucunes modifications. La correction d'égratignures et de poussière ICE intitulée Multi-Touch ne se différencie de la version précédente qu'à partir du logiciel - la modification n'a que des raisons de licence. La numérisation avec SilverFast reste comme auparavant.

Le scanner sera branché comme d'habitude au port USB-2.0 de l'ordinateur. La mécanique, les commandes et l'apparence correspondent ceux d'un porjecteur diapo habituel, malgré qu'il manque un objectif. Au lieu de ceci, on trouve à l'intérieur une source lumineuse DEL et un capteur CCD. Ici se trouvent ainsi les nouveautés de Multimag Slidescan 6000: Il sera offert une résolution de 5000 ppi. Selon les données du fabricant, la densité maximale Dmax a été élevée. L'intensité de couleur s'éléve à 48 Bit comme chez le prédécesseur.

Les commandes sont claires et intuitives: Trois boutons pour déplacer les magasins vers l'avant et vers l'arrière et pour déclencher le processus de numérisation. La DEL verte donne des informations sur le statut actuel du scanner. Un petit voyant de communication sert à la contemplation diapo, une sorte d'observateur diapo, car le voyant s'active automatiquement, dès qu'une diapo prend place.

Brauns Multimag Slidescan 6000

37 x 37 mm est la surface de scan maximale, qui mesure le format petite image de 36 x 24 mm. C'est pourquoi il est possible de numériser les images portrait sans devoir les pivoter au format paysage. Le scanner dispose d'une détection de format automatique basée au logiciel, de sorte que l'extrait d'image correspondant sera saisi.

Dans le volume de livraison de notre appareil d'essai, il y avait deux petits magasins CS, qui peuvent accueillir 40 diapos fines. Ainsi il est garantit, qu'on peut travailler avec l'appareil, si on a conservé nos diapos dans des magasins, qui ne sont pas compatibles avec Braun SlideScan 6000. Le scanner s'en sort avec une multitude de magasins diapos courants: Parmi eux, on compte les magasins Paximat, mais aussi les magasins ronds, universels, LKM et CS. Dans notre boutique en ligne, vous trouverez une grande sélection de magasins diapos des sortes les plus différentes.

Si on a stocké ses diapos dans des housses d'archives ou autres en dehors des magasins, celles-ci devront être triées dans un magasin de diapo compatible.

Car il s'agit d'un simple scanner de diapo, Multimag SlideScan 6000 ne peut numériser qu'un matériel cacheté de 35mm. Le traitement des négatives nécessite leur encadremment ultérieur. Dans le logiciel de scan, on doit passer du matériel positif au négatif.

Installation et mise en marche du Multimag Slidescan 6000

L'installation se déroule comme chez la plupart des autres appareils USB: On installe en premier le logiciel livré sur DVD, de manière à ce qu'on suit les instructions d'écran. Seulement après cela, le scanner sera approvisionné avec du courant, branché par USB 2.0 au PC et allumé. Le système d'exploitation annonce maintenant la trouvée d'un nouveau matériel et il installe les pilotes nécessaires, qui seront automatiquement transmis du logiciel d'installation au PC. Si la DEL du scanner s'allume continuellement, on peut démarrer la numérisation.

Multimag Slidescan 6000 de Braun

On insére en premier le magasin diapo dans le scanner. Il y a ici aucune différence par rapport à un projecteur diapo. Le magasin sera inséré par derrière dans les puits jusqu'à la vanne de transport. Tout autre sera contrôlé par le logiciel ou les commandes. Pour obtenir des améliorations de fonctionnalité gratuites et des Bug-Fixes, il est indispensable de vérifier régulièrement, s'il y a des mises à jour de logiciel ou de pilote. Celles-ci seront mises à disposition gratuitement sur la homepage de Braun Phototechnik.

Car Braun Multimag Slidescan 6000 du côté hardware est très similaire au Reflecta DigitDia 6000, on peut utiliser les mises à jour de Reflecta pour Braun, car les pilotes actuels seront trouvés sur la page de Reflecta.

Avant la numérisation de toute la collection de diapo, on devrait faire des scans de test, afin de se familiariser avec la mécanique du scanner et de tester les meilleurs réglages appropriés pour ses propres diapos. L'emploi prévu et le goût personnel sont primordials. Si on numérise par hasard 1000 diapos et on réalise ultérieurement, qu'on a dû seulement effectuer un seul réglage pour améliorer la qualité, ceci est embêtant et on doit démarrer à nouveau. Les fonctionalités du logiciel doivent être testées pour les connaître meilleurement.

Numérisation des diapos de 35mm avec des différents types de magasins

Braun Multimag Slidescan 6000 peut traiter un grand nombre de magasins. Tous les autres formats de film que les diapos encadrées de 35mm ne sont pas compatibles. On peut principalement numériser les pellicules de 35mm, si on découpe, on encadre et on charge les images dans un magasin.

Selon le fabricant, les types de magasins suivants seront soutenus:

  • Magasins CS Reflecta pour 40 ou 100 caches CS
  • Magasins universels selon DIN 108 pour 36 ou 50 diapos de 35mm
  • Paximat 36/36S, 50/50S et magasins ronds 100/100S
  • Magasin compact 50 Paximat Multimag
  • Magasins LKM

Celui qui a stocké ses diapos dans des magasins exotiques, il sera obligé à les trier dans un des magasins compatibles. Les magasins CS de Reflecta donne l'apparence de bien fonctionner. Mais on doit se rendre compte, qu'un magasin complet avec 100 diapos ne peut être numériser dans une seule procédure de scan. Le scanner peut se bloquer de temps en temps.

Dans notre test, ceci a produit 1-2 encombrements par 100ème magasin CS. Afin de poursuivre le processus de scan, ceci nécessite une intervention manuelle. Embêtant sera seulement le fait, d'abondonner la maison après le début du scan en pile et reconnaître seulement au retour, que le scanner s'est déjà planté après les premières diapos.

Les magasins ronds Paximat fonctionnent sans difficultés. Ceci est dû au fait, que les diapos d'une telle sorte de magasin sont précisément positionnées. Mais on peut s'attendre à des trous de modulation.

Avec les magasins LKM, SlideScan 6000 fonctionne fiablement, mais en moyenne avec plus d'interruptions que chez les magasins CS. Le cap le plus difficile pour le scanner représentent les magasins universels. Ceci s'applique notamment, si on essaye de positionner des diapos de différents caches du plus épais au plus feint et avec des cadres en carton, en plastique ou en verre. Dans ce cas, il s'offre la possibilité de munir les magasins avec des cadres unitaires, sinon il est recommandable d'être à proximité de l'appareil pour corriger les interruptions de scan.

Celui qui veut numériser ses collections diapos avec Braun Multimag SlideScan 6000, il doit savoir, qu'un scan continuel d'un magasin complet est rare. Dans la pratique, on enregistre de temps en temps des encombrements ou trous de modulation, de sorte qu'on est obligé de démarrer à nouveau le scanner.

Pour un transport de diapo sans difficulté, on devra faire attention à ceci: Les cadres de diapos doivent être en bon état c.à.d pas abîmés ou pliés. Si on utilise des magasins universels ou standards Paximat (pas de type S) en combinaison avec des cadres diapos fins comme les cadres en carton ou CS, il y a aussi un petit adaptateur orange pour la glissière de transport de Braun SlideScan 6000. Ceci sera tout simplement déplacé vers l'avant et offre avec sa large surface d'appui un meilleur support pour les cadres fins. Ainsi, on prévient le fait que la glissière rate le transport de la diapo.

Si on veut s'assurer pendant un scan, du fait qu'on a numérisé la diapo souhaitée, Braun dispose d'un ascenseur diapo, avec lequel on peut insérer les diapos dans le scanner et les numériser. Une autre caractéristique secourable est le petit observateur diapo sur la façade à droite. Avant la numérisation, les diapos se laissent contrôler rapidement et simplement.

On arrive maintenant à la thématique du nettoyage de la pellicule. Pour éviter les retouches ultérieures avec un programme de traitement d'image, on devrait en premier avoir nettoyé la pellicule. Ceci peut être surmonté rapidement dans le cas des magasins diapos, de sorte qu'on recourt à une bombe d'air comprimé. Ainsi, on aura déjà éliminé les grandes particules de poussières. Certes, Braun Multimag SlideScan 6000 possède la fonction MagicTouch pour la correction d'égratignure et poussière automatique, mais le nettoyage préalable est recommandable, car la correction automatique échoue là-bas, où les grandes particules ou strates de poussière couvrent les informations d'image les plus fines. Ceci ne peut être non plus éliminé par les autmatiques actuels. En plus, il est préférable, que les particules de poussière n'atteignent pas l'intérieur du scanner, afin de conserver le boîtier de détection et de prolonger la durée de vie du scanner.

Si le nettoyage en gros ne suffit pas, on peut vous recommander l'utilisation d'une brosse antistatique pour garantir un résultat optimal. Avec elle, on élimine plus de poussière qu'avec seulement une bombe d'air comprimé.

Logiciel de scan Braun Multimag SlideScan 6000

Même chez ce modèle de scanner de Braun Phototechnik, on trouve aussi le logiciel de scan Cyberview (version X5 dans le test). Ceci offre des possibilités fondamentales pour numériser les diapos et contrôler le scanner. Avec quelques outils, on peut même effectuer lors du scan des réglages d'image.

Avec les variations, on peut régler la couleur et la luminosité des images à partir des petits aperçus. Avec réglage de couleurs, on ajuste avec l'aide de trois régulateurs de couleurs (RVB) la luminosité, le contrast et la saturation de chaque image. Les valeurs tonales et les courbes de gradations de l'image se laissent influencer avec l'outil de courbes et plans. Les possibilités de réglages sont imprécises avec tous ces outils. Il manque par exemple une correction de couleurs sélective.

Pour exploiter le traitement en pile, on dispose d'une petite fenêtre aperçus en miniature et de cinq boutons, avec lesquels on commande le transport des diapos (avant, arrière, charger le magasin à nouveau, définir la position actuelle et aller à...). Avec les aperçus en miniature, on peut afficher une sélection bien définie ou un magasin complet dans une vue d'ensemble. L'édition d'un tel aperçu imagette de toutes les diapos du magasin dure longtemps, car le scanner devrait analyser tout le magasin, même si à cause de la faible résolution d'un aperçu, on investit moins de temps par image que lors d'une vraie numérisation.

Le logiciel de scan CyberView n'a pas été modifié depuis la dernière version. La commande n'est pas intuitive. On aura besoin d'un peu de temps pour s'y familiariser.

Une meilleure alternative avec des meilleures résultats d'image, est le logiciel de scan professionnel SilverFast Ai Studio. Ceci offre aux utilisateurs de Braun Multimag SlideScan 6000 des réglages précis et clairs lors du processus de scan. Ceci sera expliqué dans le chapitre suivant sur la qualité d'image. Des informations detaillées sur le logiciel de scan SilverFast, vous les trouverez sur notre site questions et réponses SilverFast.

La qualité d'image de Braun Multimag SlideScan 6000

On arrive maintenant à la qualité d'image, le critère crucial pour l'achat d'un scanner. On mesure en premier la résolution, qu'atteint le scanner dans la pratique, on analyse ensuite la correction automatique d'égratignure et poussière basée sur la matériel et on observe finalement la qualité d'image colorée, qu'offre le scanner avec des différents logiciels de scan.

Test de résolution

On débute avec un test de résolution, c.à.d quelle résolution effective atteint Braun Multimag SlideScan 6000 dans la pratique. Pour celà on utilise un test graphique USAF-1951. Comment l'analyse fonctionne, on l'explique sur notre page web résolution.

Au début, on juge les données du fabricant: Un scan de petite image (36 x 24 mm) avec la résolution maximale indiquée de 5000 ppi, produit par le calcul un fichier image avec 7087 x 4724 pixels, c.à.d de 33,5 mégapixels. Avec un format TIF non comprimé, on atteint une grandeur de fichier de 96 Mo.

Résolution Braun Multimag Slidescan 6000

L'image ci-contre montre une vue détaillée des scans d'un test graphique USAF 1951, qui a été numérisé avec une résolution nominale de 5000 dpi. Lors d'une observation exacte des barres, on reconnait chez la résolution horizontale l'élément 2 du groupe 6 (correspond selon le tableau de résolution à 3649 dpi) et chez la résolution verticale encore l'élément 3 du groupe 6 (correspond à 4096 dpi). Si on moyenne les deux valeurs, on obtient le fait que le scanner testé fournit une réslution de 3900 dpi. Ceci correspond à 78% de la résolution donnée par le fabricant (5000 dpi). C'est une très bonne valeur, car la plupart des scanners n'atteignent dans la pratique même pas les 50% de la résolution nominale.

Un scan de 35mm avec une résolution effective de 3900 dpi, contient environs 20 millions de pixels, c.à.d suffisamment pour extraire d'une diapo de 35mm toutes les informations d'image. Le fait que chez un scan, il se produit 33 millions de pixels, signifie que 13 millions sont doubles. Après la numérisation, on recommande la réduction des fichiers de 33 mégapixels à 20 mégapixels avec un programme de traitement d'image. Ceci exige certes beaucoup de temps, mais il ne fait que réduire les fichiers de scan.

Braun Multimag SlideScan 6000 fournit avec un scan de 5000 dpi une résolution effective de 3900 dpi et fournit ainsi des fichiers d'image avec une résolution effective de 20 mégapixels.

Si on compare ainsi la valeur mesurée avec celle des autres scanners de magasins: Reflecta DigitDia 6000 numérise avec une résolution nominale de 5000 dpi, mais il atteint effectivement que 3300 dpi, ce qui correspond à 14 millions de pixels. Braun Multimag SlideScan fournit avec la même résolution nominale de 600 dpi plus de résolution que le DigitDia 6000, de sorte qu'on obtient dans les fichiers d'image 20 millions effectifs au lieu de 14 millions. Si on compare la résolution de Braun Multimag SlideScan 6000 avec le scanner plus cher Nikon Super Coolscan 5000ED, on constate ainsi, que les deux fournissent la même résolution effective de 3900 dpi avec des résolutions nominales différentes. Nikon numérise avec 4000 dpi et fournit 3900 dpi, pendant que Braun Multimag SlideScan 6000 numérise avec 5000 dpi et fournit 3900 dpi. Le fait que le Nikon atteint dans la pratique 97% de sa résolution nominale, ce qui rend la compression des données ultérieure superflue, souligne encore une fois la haute qualité du Nikon LS-5000 ED.

La correction automatique d'égratignures et de poussière

Diapo de test

Un critère très important pour juger la qualité d'image d'un scanner de film est la correction automatique d'égratignures et de poussière, qui représente aujourd'hui un standard chez les bons scanners. Pour cela, on a numérisé la diapo ci-contre et très sale non seulement avec Braun Multimag Slidescan 6000 mais aussi avec Nikon LS-5000 avec la correction automatique d'égratignures et de poussière. Pour rendre la différence encore plus perceptible, on montre en détail un extrait d'image marqué en rouge, qui peut être agrandi par clic de souris. Si on clique sur l'image en détail, la perspective commute entre les deux scans et le scan sans correction d'égratignure et de poussière. Pour éclairsir précisément, à quels endroits on verra le reste des particules de poussière, on a ajouté une image, qui met en valeur les zones marquées en rouge.

Extrait en détail

Dans l'image en détail, on peut bien reconnaître, que dass MagicTouch/iSRD chez Braun Multimag Slidescan 6000 fournit de bons services, cependant la correction d'égratignure et de poussière de Nikon Super CoolScan 5000 ED est encore plus exacte. Surtout dans les surfaces colorées homogènes comme ici le ciel, on peut bien identifier le résidu de poussière et d'égratignures. Cependant, on peut détenir, que la correction automatique d'égratignures et de poussière basée sur le matériel fonctionne très bien chez Braun Multimag SlideScan 6000 et influence positivement la qualité d'image. Comme chez tous les scanners de film, la correction automatique d'égratignures et de poussière se base sur le échantillonnage infrarouge du film. Cette technique n'est pas utilisable sur les images noir et blanc.

La correction automatique d'égratignures et de poussière basée sur le matériel fonctionne très bien chez Braun Multimag SlideScan 6000 et conduit (chez les images colorées) à une amélioration considérable de la qualité d'image.

Qualité d'image en utilisant le logiciel de scan SilverFast Ai Studio

Même le logiciel utilisé est crutial pour la qualité d'image. Comme il est déjà évoqué dans le chapitre logiciel, Braun Multimag Slidescan 6000 est livrable avec son propre logiciel CyberView et le logiciel professionnel SilverFast Ai Studio. Une option spéciale du logiciel de scan SilverFast est le calibrage IT-8 (pour cela voir notre page calibrage de scanner). Au cours de cela, les erreurs de couleurs du scanners seront mesurés avec l'aide d'une cible normée pour être enregistrés comme des données de correction dans un profil. On a produit des scans de comparaison avec et sans le calibrage IT-8 pour démontrer l'amélioration de la qualité.

Comparaison des scans avec CyberView et SilverFast sans/avec le calibrage IT-8

Si on clique sur l'image ci-contre, la vue commute entre les trois scans. On verra en premier la diapo numérisée avec CyberView. On constate ici que l'image a l'air d'être à faible contraste. Les couleurs vertes ne sont pas si profondes comme attendu. Le scan avec SilverFast Ai Studio apparait autrement. Ici, les couleurs sont nettement fraiches et dynamiques. Ceci confirme le fait, que l'utilisation d'un logiciel de scan professionnel marque une amélioration nette de la qualité d'image. Encore plus meilleur sera l'affichage couleur, si on calibre le scanner avec une cible IT-8. Les couleurs vertes sont ici plus brillantes, même les zones plus sombres possédent plus de dessins. Comment fonctionne exactement le calibrage IT-8 et quelle cible on doit choisir, on l'expliquera sur notre page questions et réponses sur SilverFast.

Comparaison des scans avec CyberView et SilverFast sans/avec le calibrage IT-8 Comparaison des scans avec CyberView et SilverFast sans/avec le calibrage IT-8

Dans ce qui suit, on montre deux exemples, qui témoignent l'amélioration de qualité en utilisant SilverFast Ai Studio et le calibrage IT-8 en comparaison au logiciel standard CyberView. Comme comparaison, la vue des deux images commute entre la diapo numérisée avec CyberView et celle numérisée avec SilverFast. Même ici, on peut voir nettement, que les images numérisées avec SilverFast sont plus dynamiques. Sur la première image, les feuilles de l'arbre sont plus rougeâtres avec SilverFast. Contrairement à l'image avec CyberView, où elles sont plus pâles. Même le bleu du ciel peut être différencié. Dans la deuxième image, on voit clairement que le gazon, les vaches et le ciel ont des couleurs plus naturelles et plus foncées.

SilverFast Ai Studio conduit en combinaison avec un calibrage de couleurs IT-8 chez beim Braun Multimag SlideScan 6000 à une amélioration nette de la qualité d'image.

Pedant qu'on doit toujours faire des retouches aux scans issus avec le logiciel de scan CyberView, les résultats d'un scanners calibré avec IT-8 sont bien meilleurs, qu'on peut nous faire épargner le travail postérieur dans le programme de traitement d'image.

La vitesse de scan de Braun SlideScan 6000

Braun Multimag SlideScan 6000 a été conçu pour traiter automatiquement une grande quantité de diapo en mode pile. C'est pourquoi, le scanner ne doit pas exceller avec sa grande vitesse. Pendant le scan d'un magasin, le scanner sera laissé en paix et après quelques temps, on se renseigne sur l'état de la numérisation.

Mais, il est important de savoir, si le magasin aura besoin d'une ou 10 heures pour accomplir la numérisation. C'est pourquoi, on a exécuté un test de vitesse et mesuré ses temps correspondants. Au cours de cela, l'appareil a été branché par USB 2.0 à un PC Windows 7 64 bit avec un processeur Core i7 et une mémoire de 8 Go RAM. En plus, le scanner a été exploité avec le logiciel d'exploitation version 1.12.

Les temps de scan suivants ont été déterminés avec le service de SilverFast Ai Studio version 8.0.1r22:

Processus avec SilverFast Ai Studio sans iSRD avec iSRD
Aperçu d'une diapo 0:23 min -
Scan d'une diapo avec 1250 ppi 0:44 min 1:22 min
Scan d'une diapo avec 2500 ppi 1:30 min 1:55 min
Scan d'une diapo avec 5000 ppi 3:30 min 8:17 min
Scan d'un magasin de 100 diapos avec 5000 ppi - environ 14 h

Le tableau suivant contient les temps de scan avec le service du propre logiciel de scan CyberView X5 version 5.14.20:

Processus avec CyberView X sans MagicTouch avec MagicTouch
Aperçu d'une diapo 0:50 min -
Scan d'une diapo avec 1250 ppi 0:44 min 1:22 min
Scan d'une diapo avec 2500 ppi 1:33 min 1:54 min
Scan d'une diapo avec 5000 ppi 2:58 min 4:08 min
Scan d'un magasin de 100 diapos avec 5000 ppi - environ 7 h

Dans les deux tableaux, la première colonne indique les temps de scan sans, tandis que la deuxième avec la correction automatique d'égratignures et de poussière. Parce qu'on utilise toujours dans la pratique la correction automatique d'égratignures et de poussière (sauf avec les images noir/blanc), les temps de scan dans la colonne droite sont importants pour la pratique. Habituellement, on numérise nos diapos avec la résolution nominale de 5000 dpi pour obtenir les résultats d'images les plus meilleurs. Lors de l'exploitation du scanner avec SilverFast Ai Studio, il résulte un temps de scan de plus de 8 minutes, lors de l'exploitation du CyberView, le scan ne dure que 4 minutes.

La différence temporelle entre SilverFast Ai Studio et Cyberview est à 100%. Le scan avec SilverFast Ai Studio dure 2fois plus lent que celui avec CyberView. L'explication est évidente: SilverFast effectue avec les données brutes du scanner des calculations plus compliquées pour atteindre un meilleur résultat d'image. Le scan propre se termine même avec SilverFast après 3:30 minutes; le 5 minutes restantes seront utilisées pour les algorithmes de traitement d'image dans SilverFast. Si on observe le résultat d'image avec SilverFast et on le compare avec celui de CyberView, alors on saura ainsi pourquoi on devra attendre plus longtemps.

Celui qui numérise un magasin avec 100 diapos de 35mm avec 5000 dpi et une correction d'égratignures et de poussière activée, doit planifier 14 heures de temps (si le scanner ne se plante pas). Celui qui posséde une collection de diapo de 10.000 diapos, doit prévoir au moins 100 jours pour leurs numérisations. Pendant qu'une personne privée n'a aucun problème avec le temps, les commerciaux atteignent rapidement la limite de l'effectivité. Si on considére, que le vieux Nikon Super Coolscan 5000ED numérise dans une superbe qualité 100 diapos dans 2 heures de temps, les 14 heures de Braum Multimag SlideScan 6000 représentent une éternité.

Garantie

Braun Phototechnik réduit la garantie de Multimag SlideScan 6000 jusqu'à 20000 scans. Ceci peut être un scan d'index, un pré-scan ou un scan principal. Si vous sélectionnez pour le scan principal l'option d'exposition multiple (Multi-Exposure) dans le logiciel de numérisation, ainsi l'image insérée sera balayée deux fois et le compteur de balayage se double aussi. Le même s'applique sur les scans multiples.

Résumé, bilan

Braun Multimag SlideScan 6000 est un scanner de magasins conçu pour la numérisation d'une grande quantité de diapos cachetées de 35mm. Il n'est pas un sprinter en ce qui concerne la vitesse, mais le fait, qu'il est en position de traiter en pile tout un magasin de diapo, néglige la vitesse de scan.


Dans notre boutique de scanners de film, Braun Multimag Slidescan 6000 est disponible avec/sans SilverFast.

Pendant que la qualité d'image avec le logiciel standard CyberView est plutôt moyenne, Braun Multimag Slidescan 6000 fournit de très bons résultats, lorsqu'on l'exploite avec le logiciel de scan SilverFast Ai Studio et on exécute avant la numérisation un calibrage de couleurs IT-8.

Avec une résolution effective plus élevée de 3900 dpi, il bat nettement son concurrent direct Reflecta DigitDia 6000 et il peut même être à la hauteur du Nikon Super Coolscan 5000 ED. En ce qui concerne la qualité d'image et la vitesse de scan, il se situe encore lointain des meilleurs résultats du Nikon 5000.

En tout, on peut détenir, que Braun Multimag Slidescan 6000 avec SilverFast Ai Studio représente une recommandation pour la numérisation en pile des diapos encadrées de 35mm.

Retour vers la table de matiére scanneurs de filmes-comptes rendus des tests

High-End Scan-Service